La diversification alimentaire chez bébé: quand commencer et par quoi?

Bébé vient de passer un cap. Celui des six mois! A cette âge-là, de nombreux changements se produisent chez votre nourrisson. L’un d’entre eux est la diversification alimentaire. A petite dose, il est temps d’introduire de la nourriture autre que le lait maternel ou en poudre. Comment vous y prendre? Par quoi commencer? On vous explique! 

Commencer avec des fruits et légumes

Pour commencer, votre bébé n’a besoin que d’une petite quantité d’aliments solides. Une fois par jour, à une heure qui vous convient à tous les deux. Cela suffit au tout début. Pas besoin de précipiter, l’estomac de bébé n’est pas encore totalement développé pour ce genre de nourriture.

Vous pouvez commencer le sevrage au lait avec des légumes et des fruits seuls. Par exemple, préparez du panais, du brocoli, de la pomme de terre, de l’igname, de la patate douce, de la carotte, de la pomme ou de la poire mélangés, écrasés, mous, bien cuits ou en bâtonnet. 

 

Vous pouvez aussi essayer du riz pour bébé mélangé avec le lait habituel de votre bébé. Faites bien attention que tous les aliments cuits soient bien refroidis avant de les offrir à votre petit. 

Aliments allergènes

Introduire les aliments qui peuvent déclencher des réactions allergiques est essentiel. Faites un par un, en très petites quantités, afin de pouvoir repérer toute réaction chez bébé. Ces aliments peuvent être introduits à partir de 6 mois environ dans l’alimentation de votre bébé, comme n’importe quel autre aliment :

Parmi ces aliments, on retrouve le lait de vache, les œufs, la nourriture contenant du gluten, les fruits secs, les graines, le soja, les fruits de mer et le poisson. 

 

Une fois qu’ils ont été introduits dans l’alimentation et sont tolérés par votre bout de chou, continuez à proposer ces aliments. Et ce, jusqu’à ce qu’ils fassent partie de l’alimentation habituelle de votre enfant. Marquez une pause avec la roulette hasard en ligne.

Ni sel, ni sucre

Incluez des légumes qui ne sont pas trop sucrés, comme le brocoli, le chou-fleur et les épinards. Cela aidera votre bébé à s’habituer à une gamme de saveurs. A l’avenir, cela peut les freiner les risques que votre enfant devienne un mangeur difficile à mesure qu’il grandit. Les bébés n’ont pas besoin de sel ou de sucre ajouté à leur nourriture (ou à l’eau de cuisson). Les aliments avec du sel ajouté sont à bannir.  Ce n’est pas bon pour leurs reins. Quant au sucre, cela risque de causer des caries dentaires. Au fur et à mesure du temps, augmentez la quantité et la variété des aliments.

 

Velouté ou grumeleux? 

Pour aider votre bébé à s’habituer rapidement aux différentes textures et goûts, essayez de passer à la purée dès qu’ils sont prêts. Cela les aide à apprendre à mâcher, à déplacer des aliments dans leur bouche et à avaler des aliments solides. Donnez la cuillère à votre bébé et laissez-le essayer de se nourrir tout seul. Attention, ça risque de salir! 

 

Continuez simplement à leur offrir des textures grumeleuses d’environ 6 à 7 mois, et restez avec eux pour être sûr qu’ils les avalent en toute sécurité. 

Et les boissons? 

Pendant les repas, offrez à votre bébé des gorgées d’eau dans une tasse ouverte ou à écoulement libre. Ou même dans son biberon habituel. Mais l’utilisation d’une tasse ouverte ou d’une tasse à écoulement libre sans valve aidera votre bébé à apprendre à siroter et sera meilleur pour ses dents.

 

Évitez toutes autres boissons, car elles sont bien trop sucrées pour votre nourrisson. 

 

Enfin, abstenez-vous de donner du lait de vache. Ce n’est pas une boisson appropriée jusqu’aux 12 mois de bébé. Par contre, cela peut être utilisé en cuisine ou mélangé à des aliments à partir de 6 mois.