Quelles plantes sont connues pour favoriser le confort urinaire ?

Avec des symptômes tels que les envies urinaires fréquentes, les douleurs ou les gênes lors de la miction, l’inconfort urinaire peut toucher aussi bien la femme que l’homme. Ce problème très fréquent peut avoir plusieurs origines. Pour soulager ce mal, il existe des remèdes naturels à base de plantes reconnues pour leur action positive sur les troubles urinaires. Ainsi, quelles sont les meilleures plantes pour favoriser le confort urinaire ?

La courge et ses pépins pour votre confort urinaire

La courge est une plante annuelle de la famille des cucurbitacées. En plus d’avoir un goût très savoureux, les pépins de courges ont des bienfaits impressionnants sur l’organisme. Il a été prouvé que l’inconfort urinaire peut être soulagé avec de l’huile de pépins de courge grâce à l’action antidiurétique de la plante. Les pépins de courge aident également à augmenter le volume et la fréquence des mictions. Ils contribuent à combattre les infections et à soulager les irritations désagréables au niveau de la vessie.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les pépins de la courge sont une solution naturelle pour le soulagement de l’hypertrophie bénigne de la prostate. Cela est notamment dû à leur forte teneur en acides gras insaturés, en caroténoïdes et en micronutriments qui leur confèrent des propriétés anti-inflammatoires.

La canneberge, un allié bien connu contre la cystite

La canneberge ou le cranberry, est utilisé depuis des siècles dans les remèdes traditionnels pour combattre les infections urinaires. Il faut noter que seule l’espèce Vaccinium macrocarpon, originaire d’Amérique du Nord, est reconnue et approuvée pour la prévention des infections urinaires. Les fruits de cette espèce de canneberge ont une forte teneur en proanthocyanidols (PAC) qui ont pour rôle d’inhiber l’adhésion des bactéries intestinales responsables des cystites infectieuses (colibacilles) à la vessie.

L’avantage avec le cranberry tient au fait qu’il permet également de lutter contre les récidives. D’après l’Agence française de la sécurité sanitaire des aliments (Afssa), la consommation de jus de canneberge qui contient 36 mg de proanthocyanidines favorise la diminution de la fréquence des infections urinaires chez les femmes. Cette action est également vérifiée avec l’utilisation de la poudre encapsulée de la plante Vaccinium macrocarpon.

Pour l’utiliser, l’idéal est de réaliser une cure de deux à trois mois de 36 mg de proanthocyanidols par jour. L’action de cette plante peut interférer avec certains médicaments comme la warfarine anticoagulante. Le métabolisme de ce type de médicament passe par des cytochromes qui sont des coenzymes susceptibles de freiner ou d’accélérer l’action de la canneberge.

complément alimentaire confort urinaire

L’orthosiphon pour aider au bon fonctionnement de vos reins

L’orthosiphon est une plante originaire de Malaisie en Asie tropicale. Elle est utilisée depuis des siècles en Indonésie et en Inde pour ses propriétés médicinales. Dans la médecine traditionnelle, ses feuilles servaient notamment à détoxifier le corps et à lutter contre les troubles rénaux ainsi que certaines affections cardiaques. Avec sa forte teneur en flavonoïdes qui favorisent la stimulation de la fonction normale des reins, cette plante accélère l’élimination de l’eau. Elle est généralement utilisée chez la femme et l’homme dans le but d’augmenter le volume des urines en cas d’insuffisances rénales débutantes ou de difficulté à uriner.

L’orthosiphon est également utilisé dans le traitement de la goutte. Cette maladie est provoquée par un excès d’acide urique dans le sang. L’orthosiphon soutient donc une meilleure élimination des dérivés d’acide urique.

Pour profiter des propriétés de l’orthosiphon sur le confort urinaire, l’idéal est de faire une tisane à base de fleurs et de feuilles de la plante. Il suffit d’ajouter une petite quantité, l’équivalent de trois pincées dans un litre d’eau bouillante. Laissez infuser pendant environ 15 minutes puis filtrez. Buvez la tisane tout au long de la journée. Il est également possible de prendre deux à trois gélules (de 200 à 300 mg) d’extrait sec par jour. La prise des gélules ou de la tisane de la plante est déconseillée si vous êtes sujet à une crise de colique néphrétique. Pour plus de précautions ou en cas de maladie, l’idéal est de discuter avec son médecin avant de commencer une cure de cette plante.

La bruyère pour l’évacuation urinaire

La bruyère est une plante qui est souvent utilisée dans les remèdes pour favoriser l’évacuation urinaire et lutter contre la cystite sans complication. Avec leur forte concentration en acide ursolique, les fleurs de bruyère sont des anti-inflammatoires urinaires naturels. Elles ont également une forte teneur en arbutoside, une molécule dont l’hydrolyse libère l’hydroquinone qui a une action semblable à celle d’un désinfectant urinaire. De plus, les flavonoïdes que contient cette plante boostent l’élimination des urines grâce à une sorte de pression exercée sur les membranes cellulaires.

Pour prévenir la récidive de certaines infections urinaires et dynamiser l’évacuation urinaire, il est préférable de consommer la bruyère sous forme de tisane pendant 15 à 20 jours. Sous cette forme, elle est efficace pour éliminer les éventuels colibacilles et pour procéder au nettoyage de l’arbre urinaire. Pour cela, il suffit d’infuser une poignée de sommités fleuries dans de l’eau bouillante durant environ 15 minutes. Buvez tout au long de la journée.

Sources :

https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/cystite/8492-cystite-canneberge-remede-naturel.htm

7 bienfaits surprenants des pépins de courge