5
En ce moment ...
Edit Content
Click on the Edit Content button to edit/add the content.

Les probiotiques renforcent les défenses contre le Covid : quels aliments manger

Probiotiques et Covid

Selon les chercheurs, les effets bénéfiques des probiotiques peuvent aller au-delà de l’intestin, régulant également les réponses immunitaires à l’infection dans les poumons.


Les probiotiques sont des micro-organismes vivants et actifs (notamment des bactéries), contenus dans certains aliments et/ou compléments qui, en nombre suffisant, renforcent l’écosystème intestinal. Elles sont définies comme « bonnes bactéries » car elles sont capables de rééquilibrer et de soutenir la flore bactérienne (l’ensemble des micro-organismes naturellement présents dans l’intestin) qui joue un rôle fondamental dans le fonctionnement et la modulation du système immunitaire (70% de nos défenses se trouvent précisément dans l’intestin). L’apport de probiotiques est donc utile pour lutter contre les troubles abdominaux tels que ballonnements, diarrhées, lourdeurs, digestion lente, et pour renforcer les défenses contre les attaques microbiennes.

Mais les effets des probiotiques ne se limitent pas à l’intestin. Selon des études récentes sur le Covid, les bonnes bactéries qui arrivent dans nos intestins finissent aussi par aider la réponse immunitaire à l’infection par le Sars-Cov-2 dans les poumons. Les chercheurs pensent qu’il existe un axe immunitaire intestin-poumon (GLA) par lequel les cellules immunitaires exposées aux probiotiques dans l’intestin pourraient être activées par ces bactéries et se rendre dans les poumons après l’infection. Dans le Covid-19 ces cellules seraient des lymphocytes B, ou globules blancs qui produisent des anticorps contre Spike : selon les chercheurs ces cellules pourraient être « préparées » dans l’intestin pour continuer à produire plus d’anticorps lorsqu’elles rencontrent le virus dans les poumons ou dans le nez. Partant des résultats de ces études, les chercheurs duHôpital général Dr Manuel Gea Gonzales (au Mexique) testé l’efficacité d’une formule probiotique chez des patients ambulatoires symptomatiques Covid avec d’excellents résultats. La recherche a été publiée dans la revue scientifique Microbes intestinaux.

Thérapies approuvées pour la prise en charge des patients Covid

À ce jour, il existe des traitements approuvés par les autorités de réglementation pharmaceutique pour les patients qui tombent gravement malades. Bien qu’il existe encore peu d’essais randomisés et contrôlés qui ont trouvé des thérapies efficaces pour réduire la durée des symptômes et la charge virale chez les patients Covid ambulatoires. Il n’existe pour l’instant que quelques anticorps monoclonaux, recommandés aux malades ambulatoires du Covid par la FDA, l’EMA et l’AIFA, mais, bien qu’efficaces, ils présentent plusieurs limites : ils sont très chers, ils ne peuvent pas être pris par voie orale et l’émergence de nouveaux des variantes du SARS-CoV-2 pourraient compromettre son efficacité. Par conséquent, un traitement par voie orale qui aide à réduire la charge virale, les infiltrats pulmonaires et la durée des symptômes pourrait être une bonne option à ajouter à l’arsenal thérapeutique des patients Covid ambulatoires.

j’étudie

Dans le but de trouver une thérapie efficace pour réduire la durée des symptômes et la charge virale chez les patients Covid ambulatoires, l’équipe de recherche duUniversité Autonome national de Mexique, a étudié l’impact d’une formulation probiotique (AB21) chez 293 patients ambulatoires Covid-19, âgés de 18 à 60 ans, présentant des symptômes légers, entre le 26 août et le 10 décembre 2020. Le supplément a été administré une fois par jour pendant 30 jours , et le point final les spécificités cliniques (y compris le taux de rémission et la durée des symptômes), les biomarqueurs nasopharyngés et sériques, et l’impact de la formule sur le microbiome fécal.

Les résultats

Les patients du groupe de la formulation probiotique ont signalé significativement moins de jours de fièvre, de toux, de maux de tête, de douleurs musculaires (myalgies), d’essoufflement (dyspnée), de nausées, de diarrhée et de douleurs abdominales. Après administration, une rémission complète a été obtenue chez 53,1 % des patients du groupe probiotique et chez 28,1 % des patients du groupe placebo. La supplémentation en probiotiques a également réduit la charge virale nasopharyngée, les infiltrats pulmonaires et la durée des symptômes digestifs et non digestifs par rapport au groupe placebo et a été bien tolérée. Aucun changement de composition notable n’a été détecté dans le microbiote fécal, mais la supplémentation en probiotiques a considérablement augmenté les anticorps IgM et IgG spécifiques du SRAS-CoV2. Cela suggère que la formule probiotique a affecté le GLA principalement par le biais du système immunitaire de l’hôte, plutôt que de modifier la composition du microbiote colique. « Cependant, d’autres recherches seront nécessaires – ont déclaré les chercheurs – pour confirmer le mécanisme d’action ».

Comment la nutrition peut renforcer le système immunitaire contre le rhume, la grippe et le Covid

Les bonnes bactéries conduisent à une guérison plus rapide de Covid

Ces découvertes sont parmi les premières à montrer que les probiotiques pourraient aider le système immunitaire à combattre le Covid. Les auteurs de l’étude suggèrent que la supplémentation en probiotiques pourrait aider les gens à récupérer plus rapidement, ce qui pourrait réduire les périodes d’auto-isolement actuellement imposées aux personnes infectées dans de nombreux pays du monde.

Les résultats positifs rapportés par cette étude sont une avancée majeure dans nos efforts continus pour soutenir les patients atteints de COVID-19 , a commenté le MD. Pedro Gutiérrez-Castrellón, Hôpital général Dr Manuel Gea Gonzales -. Peu d’études à ce jour ont trouvé des approches efficaces pour réduire la durée des symptômes et la charge virale chez les patients ambulatoires atteints de COVID-19. Par conséquent, un probiotique oral qui aide à réduire la charge virale, les infiltrats pulmonaires et la durée des symptômes, comme l’intervention probiotique AB21 lancée dans cette étude, pourrait aider à soutenir les patients ambulatoires Covid de manière plus rentable et en plus des thérapies standard reconnues « .

Limites de l’étude

Bien qu’il s’agisse d’un essai clinique à double insu et contrôlé par placebo (généralement considéré comme le étalon-or pour tester des traitements médicaux), il présente certaines limites. Elle excluait les patients de plus de 60 ans et ne tenait pas compte du statut vaccinal des participants à l’étude. Cela signifie que nous ne savons pas si les probiotiques offrent des avantages, même pour les personnes les plus à risque de développer un Covid sévère. De plus, avant que les probiotiques puissent être envisagés pour le traitement du Covid, d’autres études sont nécessaires pour valider ces résultats.

Comment prendre des probiotiques avec votre alimentation

Il n’existe actuellement aucune preuve que les souches bactériennes probiotiques contenues dans les suppléments disponibles en pharmacie, dans les aliments fermentés (miso, kéfir, tempeh, choucroute, etc.), dans les yaourts et certains produits laitiers, aient les mêmes effets que les probiotiques testés dans l’étude mexicaine. . Cependant, de nombreuses recherches montrent qu’une alimentation à base de fruits, de légumes et de fibres, qui préserve la santé du microbiote intestinal en maintenant l’équilibre du système immunitaire, est associée à une moindre susceptibilité à l’infection par le SARS-CoV-2. D’autres études ont également montré comment une alimentation riche en fibres qui stimule les bactéries intestinales peut même aider le système immunitaire à générer une meilleure réponse à la vaccination anti-Covid.

Il faut donc s’habituer à inclure régulièrement des probiotiques dans l’alimentation quotidienne, en veillant à en consommer au moins une portion par jour (minimum un milliard de bactéries) toujours à jeun et pendant une durée moyenne de 3-4 semaines (mais ils peuvent aussi être consommés en continu), en adoptant une alimentation riche en aliments à fibres prébiotiques (fruits et légumes), qui constituent l’alimentation de base des probiotiques, contribuant ainsi à leur croissance et à leur prolifération.


4.4/5 - (513 votes)
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA RÉDACTION
Cet article a été rédigé par Sophie, auteur pour le blog l’info du mouton depuis 3 ans. Retrouvez son histoire sur sa fiche auteur en bas de l’article.
NEWSLETTER
logo les infos du mouton

Obtenez des bons plans en avance en souscrivant à la newsletter !

Retour en haut