Edit Content
Click on the Edit Content button to edit/add the content.

Comment reconnaître et traiter le glaucome à angle fermé ?

Chers lecteurs et lectrices, aujourd’hui, plongeons au coeur d’une condition oculaire qui peut bouleverser la vision de façon dramatique : le glaucome à angle fermé. Loin d’être une simple affection, elle représente une urgence médicale qui mérite toute notre attention.

Qu’est-ce que le glaucome à angle fermé ?

Le glaucome à angle fermé, également connu sous le terme de glaucome aigu, survient lorsque l’écoulement du liquide interne de l’œil – l’humeur aqueuse – est subitement bloqué. Cette situation entraîne une augmentation rapide de la pression intraoculaire qui peut causer des dommages irréversibles au nerf optique, menant ainsi à une perte de vision.

Les symptômes alarmants

Contrairement au glaucome à angle ouvert, sa forme la plus répandue qui évolue lentement, le glaucome à angle fermé se manifeste soudainement et nécessite une intervention d’urgence. Les symptômes incluent:

    • Vision soudainement brouillée
    • Douleur oculaire intense
    • Céphalées
    • Nausées et vomissements
    • Halo autour des lumières

Facteurs de risque et populations vulnérables

Certains facteurs peuvent prédisposer au glaucome à angle fermé, notamment l’âge avancé, la génétique, la forte myopie ou encore une caméra antérieure de l’œil anormalement petite. Les personnes d’origine asiatique sont statistiquement plus susceptibles de développer cette forme de glaucome.

Des signes avant-coureurs à ne pas ignorer

Il n’est pas rare que les individus ressentent des signaux précoces tels que des douleurs légères et des troubles visuels intermittents. Ces symptômes, souvent temporaires et rapidement régressifs, sont des avertissements indiquant que l’angle de l’œil peut se fermer complètement à tout moment.

Diagnostic et importance du dépistage précoce

Le diagnostic du glaucome à angle fermé se fait grâce à une série de tests ophtalmologiques, y compris la mesure de la pression intraoculaire et l’examen de l’angle irido-cornéen. Le dépistage précoce est crucial : il évite l’aggravation de la situation et limite les risques de dommages permanents.

Méthodes de diagnostic

Parmi les techniques utilisées pour évaluer le risque de glaucome, nous trouvons la gonioscopie qui examine l’angle de drainage de l’œil, et l’ophtalmoscopie qui permet de visualiser le nerf optique et de détecter d’éventuels dommages causés par une pression trop élevée.

Le glaucome à angle fermé est une affection oculaire sérieuse qui nécessite une attention médicale immédiate. Les symptômes alarmants incluent des douleurs oculaires sévères, une vision floue, des nausées, et parfois même des vomissements. Si vous remarquez une rougeur dans vos yeux ou un changement soudain dans votre vision, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé oculaire. Parfois, ces symptômes peuvent être confondus avec ceux de l’anémie, où les signes peuvent aussi se manifester dans les yeux. Cependant, le glaucome à angle fermé est une urgence médicale qui nécessite un traitement immédiat pour prévenir la perte permanente de la vision.

Prise en charge et traitements

Lorsqu’un diagnostic de glaucome à angle fermé est posé, une prise en charge rapide est essentielle pour préserver la vision. Différentes options de traitement existent : médicaments pour réduire la pression intraoculaire, laser ou chirurgie.

Stratégies thérapeutiques

La iridotomie périphérique au laser est souvent pratiquée. Elle vise à créer une petite ouverture dans l’iris afin de faciliter l’écoulement de l’humeur aqueuse, tandis que les traitements médicamenteux servent à diminuer la production du liquide ou augmenter son drainage.

Traitement Objectif Procédure
Iridotomie au laser Créer une voie d’écoulement Laser percant l’iris
Médicaments Réduire la pression intraoculaire Collyres, pilules
Chirurgie filtrante Restaurer le drainage Création d’un nouvel écoulement

Importance de la surveillance continue

Même après un traitement réussi, je souligne l’importance d’un suivi régulier avec un ophtalmologiste. Les examens périodiques aident à surveiller la stabilité de la pression intraoculaire et le bien-être du nerf optique.

En conclusion, le glaucome à angle fermé peut survenir subitement et avoir des conséquences dévastatrices. Néanmoins, une prise de conscience collective, un diagnostic précoce et une prise en charge efficace peuvent changer la donne. Je vous encourage, mes chers lecteurs, à être vigilants face à ces symptômes et à consulter vite en cas de doute. N’oublions pas qu’une surveillance et des soins ophtalmiques réguliers peuvent protéger contre la cécité que ce trouble peut provoquer s’il n’est pas traité promptement.

[starmaker]
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA RÉDACTION
Cet article a été rédigé par nathalie, auteur pour le blog l’info du mouton depuis 3 ans. Retrouvez son histoire sur sa fiche auteur en bas de l’article.
NEWSLETTER
logo les infos du mouton

Obtenez des bons plans en avance en souscrivant à la newsletter !

Retour en haut