femme très poilue

Femme très poilue: Pourquoi plus que d’autres?

Certaines femmes ont une pilosité plus importante que d’autres. Souvent nous retrouvons la majorité des poils sur les bras, les jambes, le maillot et les aisselles. Mais parfois ils se situent un peu partout, comme à la barbe et ça peut vite devenir un complexe. Alors qu’elles sont les causes de cette pilosité, pourquoi une femme peut être très poilue? Voyons tout ça plus en détail.

La pilosité normale?

Peut-être trouvez vous être une femme très poilue, mais ce n’est pas forcément le cas, voyons ce que veut dire pilosité normale.

Dès la naissance, la petite fille à la même capacité de développement de pilosité que le garçon. La différence n’arrive que plus tard, avec l’action des hormones androgènes, comme la testostérone, sur nos follicules pileux (l’endroit ou le poil nait).

Puis la pilosité va varier avec l’âge:

  • Tout d’abord, avant la puberté, la petite fille aura une pilosité normale, dites de base, au niveau des cils, des sourcils, des cheveux et des poils sur les membres.
  • Ensuite, c’est la puberté, le taux d’hormones androgènes augmente, développant ainsi la pilosité qui reste commune aux garçons et aux filles. Au niveau des aisselles et du pubis.
  • Mais ce taux doit être 20 fois moins important chez une femme que chez un homme. C’est lui qui fait apparaitre les poils du visage, du torse, des épaules, des cuisses..
  • La femme peut avoir un duvet, apparaissant sur des parties plutôt masculines, comme la lèvre supérieure ou les joues. Ce n’est toujours pas anormal.
  • Puis vient la ménopause, et la production d’hormones androgènes va alors varier selon les femmes. Pouvant faire augmenter la pilosité dans des régions localisées.

Femme très poilue: L’hirsutisme

Une femme très poilue fait souvent l’objet d’hirsutisme, c’est l’apparition de poils sur le corps, dans les zones plutôt masculines. Des zones généralement sans poils chez la femme, comme le visage, le dos, la poitrine, les fesses.. Ce sont généralement des poils drus et assez épais.

Cet hirsutisme est souvent du à la production bien trop excessives des hormones mâles que l’on a cité plus haut, les androgènes.

Parfois, l’hirsutisme augmente tellement, qu’il va s’accompagner de signe de virilité masculine, cela se nomme le virilisme pilaire. Il s’associe avec des signes marqués, à cause de sécrétions bien trop élevées d’androgènes:

  • La voix grave.
  • De l’acné avec des sécrétions de sébums excessives.
  • Une perte de cheveux, sur les temps, comme pour le début de l’alopécie.
  • Un développement anormal de la musculature.
  • La poitrine ne se développe pas suffisamment.
  • Le comportement sexuel peut être modifié.
  • De gros troubles de l’ovulation..

Quels sont les causes:

Il est important de comprendre pourquoi une femme est très poilue, pour gagner en confort de vie. Nous avons vu que la cause principale est un taux d’androgènes trop élevé. Les glandes surrénales et les ovaires en produisent trop.

Parfois la cause peut être médicamenteuse. Mais fréquemment, la cause de la pilosité excessive n’est jamais trouvée.

 Femme très poilue: la cause ovarienne

Les ovaires sont souvent en cause que on parle d’une femme très poilue, nous pouvons nommé ici, le SOPK: Syndrome des Ovaires Polykystiques. C’est un trouble hormonal qui touche minimum 5% des femmes, avec différents symptômes:

  • Les kystes ovariens sont multiples, avec une quantité de minimum 12 follicules, sur au moins un des ovaires. Ils sont alors bien visibles lors d’une échographie.
  • L’ovulation est très rare, les règles parfois inexistantes, entrainant une infertilité dans la plupart des cas (entre 20 et 75%).
  • Le taux d’androgènes est alors élevé, avec une pilosité excessive, d’où cette impression de femme très poilue. femme poilue

La cause surrénalienne:

Le fait d’être une femme très poilue peut aussi être dû à une hyperplasie congénitale des glandes surrénales. Une maladie génétique d’ordre héréditaire, avec un déficit enzymatique. Les glandes surrénales vont alors, encore une fois, sécréter trop d’androgènes.

Elle peut parfois être détectée dès la naissance, lors d’une anomalie des organes génitaux. Mais elle généralement détecté par un dépistage néonatal.

Parfois cette maladie se détecte plus tard:

  • Avec un puberté précoce, pouvant faire apparaitre des poils pubiens dès 8 ans.
  • Après la puberté, avec la pilosité excessive et les troubles des règles.

Femme très poilue sans cause réelle:

Il y a 20% de cas où aucune cause ne peut être trouvée. La pilosité excessive va se déclencher sans qu’un dérèglement hormonal ne soit la cause. Le taux d’androgène sera normal, il n’y aura pas de trouble des menstruations. Du coup la seule raison valable, serai une hypersensibilité de nos follicules pileux à la testostérone.

Certains médicaments peuvent stimuler cette production de testostérone et donc déclencher les symptômes, comme les anabolisant pris par les culturistes. Mais dans la plupart des cas, les femmes sont au courant des effets secondaires. Cet hirsutisme ne dure pas dans le temps, il va disparaitre avec l’arrêt de la prise médicamenteuse.

Poser un diagnostic:

Si vous êtes une femme très poilue, il est important de consulter et de poser un diagnostic pour vous aider au mieux. En 1er lieu il est conseillé de vous rendre chez  votre gynécologue, ou chez un endocrinologue pour identifier l’origine de se dérèglement pilaire.

La recherche de diagnostic se fera pas une prise de sang et avec une évaluation du degré de votre pilosité sur les 9 zones qui sont normalement peu poilues chez une femme.

Il ne faut pas négligé cette étape de la consultation, l’hirsutisme peut venir d’un problème bien plus grave, comme des maladies surrénaliennes, et le syndrome des ovaires polykystiques. Vous risquez l’infertilité, la prise de poids, les problèmes cardiovasculaires et le diabète.

Si en plus d’être une femme très poilue, vous avez une apparition de symptômes de virilité, comme ceux cités plus haut ( la voix rauque, l’acné trop importante, la perte du volume des sens), il se peut que ce soit des symptômes d’une tumeur. Même si le cas est très rare, consulter pourra vous rassurer et éliminer ce diagnostic.

Le syndrome de Cushing, il est rare également, mais il existe. Il entraine une prise de poids importantes avec le gonflement du visage. Souvent causé par un excès en cortisol, l’hormone que sécrètent les glandes surrénales.

Si vous êtes une femme très poilue, pensez à consulter avant même de chercher comme éliminer ses poils disgracieux.

5/5 - (3 vote)