5
En ce moment ...
Edit Content
Click on the Edit Content button to edit/add the content.

Puis-je manger des sardines enceinte ?

Vous vous promenez dans les rayons de votre supermarché préféré, une liste de courses entre les mains. Vous arrivez devant le rayon des poissons en conserve, votre regard se pose sur ces boîtes de sardines qui vous font tant envie. Mais voilà, vous êtes enceinte. Vous vous posez alors cette question, cruciale, presque existentielle : Puis-je manger des sardines enceinte ? La réponse est un grand oui. Mais il y a quelques points à connaître avant de se jeter sur cette boîte de sardines. De la toxoplasmose au mercure, sans oublier les omégas, nous y répondrons dans l’article qui suit.

La sardine, une source d’oméga-3 pour le développement du bébé

Vous le savez, pendant la grossesse, l’alimentation de la femme enceinte joue un rôle crucial. Les omégas-3, acides gras essentiels, sont particulièrement recommandés pour le développement du bébé. Et devinez quoi ? La sardine en est une excellente source. Elle contribue ainsi à la construction du système nerveux du bébé et à sa bonne croissance. De plus, elle est faible en mercure, ce qui la rend encore plus attrayante pour votre consommation.

Cependant, il est important de préciser qu’il faut privilégier les sardines en boîte à l’huile d’olive ou à l’eau, plutôt qu’à la sauce tomate ou aux aromates. Ces dernières contiennent souvent des additifs et du sel en excès. De plus, l’huile d’olive ajoutera une dose supplémentaire d’omégas-3 à votre assiette.

Attention à la toxoplasmose : bien préparer ses sardines

Si les sardines sont une bonne source d’omégas-3, elles peuvent également être une source de toxoplasmose si elles ne sont pas bien préparées. La toxoplasmose est une maladie infectieuse qui peut être très dangereuse pour le fœtus si la femme enceinte la contracte pour la première fois pendant sa grossesse.

Pour éviter tout risque, il est recommandé de bien cuire ses sardines, même si elles viennent d’une boîte. Il est préférable de les faire griller ou de les cuire au four plutôt que de les manger crues. Il en va de même pour tous les poissons et viandes : la cuisson est primordiale pour éliminer les risques d’infection.

Mercure et poissons : limiter sa consommation

D’une manière générale, la consommation de poissons pendant la grossesse doit être limitée, en raison des niveaux de mercure qu’ils peuvent contenir. Le mercure est en effet nocif pour le développement du bébé. Néanmoins, tous les poissons ne sont pas à bannir. Certains, comme la sardine, la truite ou le saumon, sont faibles en mercure et peuvent être consommés de façon modérée, soit deux à trois fois par semaine.

D’autres, comme le thon, le requin, l’espadon ou le marlin, sont à éviter, car ils contiennent des niveaux de mercure plus élevés. À savoir que le thon en boîte est également à consommer avec modération, car il contient plus de mercure que le thon frais.

La réponse à votre question : oui, vous pouvez manger des sardines enceinte

En conclusion, oui, vous pouvez manger des sardines enceinte. Elles sont une bonne source d’omégas-3, essentiels pour le développement de votre bébé. Cependant, comme toujours, la modération est de mise. En veillant à bien les cuire pour éviter tout risque de toxoplasmose et en limitant votre consommation de poissons en général pour éviter une exposition excessive au mercure, vous pourrez savourer vos sardines en toute tranquillité.

Alors, la prochaine fois que vous vous promènerez dans les rayons de votre supermarché, n’hésitez plus. Faites-vous plaisir et prenez cette boîte de sardines. Votre bébé vous en remerciera.

4.9/5 - (409 votes)
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA RÉDACTION
Cet article a été rédigé par Viviane Pinson, auteur pour le blog l’info du mouton depuis 3 ans. Retrouvez son histoire sur sa fiche auteur en bas de l’article.
NEWSLETTER
logo les infos du mouton

Obtenez des bons plans en avance en souscrivant à la newsletter !

Retour en haut