5
En ce moment ...
Edit Content
Click on the Edit Content button to edit/add the content.

Plus de date de péremption, pour comprendre si le lait est bon il suffit de le sentir

Déchets alimentaires

La suggestion vient de la chaîne de supermarchés Morrisons, qui a décidé de remplacer la mention « à consommer par » par « à consommer de préférence par » sur les emballages de lait dans le but de réduire le gaspillage alimentaire.


Un tiers de la production alimentaire mondiale (environ 1,6 milliard de tonnes) est gaspillée chaque année sans même atteindre la table (données FAO 2021). Si cette quantité de nourriture était produite par une seule nation, celle-ci serait la troisième responsable des émissions de gaz à effet de serre dans le monde (contribuant à environ 8 % au total mondial), dépassée uniquement par la Chine et les États-Unis. L’institut de conseil américain Groupe de conseil de Boston a prédit qu’à ce rythme d’ici 2030, il y aura une augmentation du gaspillage alimentaire de 40%, c’est-à-dire que nous pourrons jeter 2,1 milliards de tonnes de nourriture par an. Au problème environnemental s’ajoute une question éthique : alors que les pays à revenu élevé jettent de la nourriture, plus de 820 millions de personnes dans le monde (11 % de la population mondiale, soit 1 personne sur 10) souffrent de faim ou de malnutrition. En effet, les ressources sont suffisantes pour nourrir l’ensemble de la population mondiale, mais les modes de redistribution de la nourriture et les habitudes alimentaires non durables d’une minorité aisée doivent être modifiées. Si l’on regarde l’Italie, chaque citoyen jette en moyenne plus de 25 kg de nourriture par an. En considérant l’ensemble de la population, on arrive alors à un chiffre alarmant : 1 526 400 tonnes de nourriture gaspillées chaque année dans notre pays (données 2020 duObservatoire Waste Watcher). Plus d’un tiers des aliments produits pour la consommation sont gaspillés en raison d’un mauvais stockage à domicile, comme le lait : 4,8 litres de lait par personne sont gaspillés par an en Italie.

Les consommateurs jettent des aliments parce qu’ils pensent qu’ils ont mal tourné ou parce qu’ils pensent qu’ils ont peut-être mal tourné. En réalité, parmi les aliments classés comme périssables , il y a le lait pasteurisé qui pourrait être consommé même après la date de péremption indiquée sur l’étiquette. Pour le souligner, une récente recherche menée par la chaîne de Supermarchés Morrisonqui a décidé de remplacer la mention « être consommé par« Avec »à consommer de préférence par Sur le conditionnement du lait dans le but de réduire le gaspillage de cet aliment.

L’initiative de la chaîne Supermarchés Morrisons

L’initiative de la chaîne de supermarchés Morrinos est née dans le but de réduire le gaspillage alimentaire en visant le plus possible le zéro pollution. Selon leOrganisation caritative britannique WRAP, le lait est le troisième aliment le plus gaspillé à la maison (après les pommes de terre et le pain), pour un total d’environ 490 millions de pintes gaspillées chaque année. Parmi ceux-ci, on estime qu’environ 85 millions de pintes de déchets de lait peuvent être dus à l’observation du mot « utiliser avant ». Sur ces données, la chaîne Morrison il a calculé une économie de 7 millions de pintes par an grâce à ce nouveau déménagement, et la « rééducation des clients » qui en a résulté.

Un lait de bonne qualité, bien conservé, a une bonne durée de vie quelques jours après les dates de péremption normales, et « nous pensons – a-t-il expliqué. Ian Goodresponsable de secteur chez Morrison – qui doit être consommé, pas renversé dans l’évier ». « Les dates de péremption du lait resteront les mêmes – a déclaré le supermarché -, c’est ce que nous demandons aux clients qui change. Et c’est pour éviter avec un très petit engagement des efforts inutiles de la part de nos agriculteurs et des émissions de carbone inutiles dans « l’ambiance ».

« Consommer par »

La mention « Consommer avant » fait référence à la date, indiquée par les producteurs, à laquelle le produit doit être consommé. Au-delà de cette date, même si l’aliment continue à bien paraître et à sentir bon, il pourrait être mauvais pour la santé, alors ne ‘pas sûr. Cette date est le résultat d’une analyse scientifique qui a déterminé combien de temps le produit peut être stocké avant que des microbes dangereux n’atteignent des niveaux qui nuisent à la santé en cas d’ingestion. Généralement, il apparaît sur les produits qu’ils ne peuvent pas être stockés pendant trop longtemps, comme les charcuteries et les produits laitiers frais.

« A consommer de préférence par »

La mention « A consommer de préférence avant » indique combien de temps un produit peut être conservé avant que le produit ne commence à avoir un goût moins frais ou une baisse de qualité. Mais cela ne signifie pas que le produit ne peut plus être consommé après cette date. Il est normalement utilisé pour les aliments peu périssables, qui peuvent également être consommés après la date indiquée sur l’étiquette, mais qui peuvent ne pas être, au-delà de la date indiquée, dans des conditions optimales (comme le pain ou les aliments en conserve ou surgelés). En résumé, donc, la première formulation est basée sur la « sécurité » des aliments tandis que la seconde sur la « qualité » de ceux-ci.

Combien d’huile d’olive consommer par jour pour réduire le risque de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral

La pasteurisation assure la sécurité du lait

« A utiliser avant » apparaît généralement sur les emballages de lait, mais en réalité – comme il le suggère Morrison – il pourrait être remplacé par la mention à consommer de préférence par , car le produit reste sans danger pour le consommateur même après la date indiquée, grâce au processus de pasteurisation qu’il subit avant conditionnement. Au cours de ce processus, le lait est chauffé à au moins 72 degrés pendant 15 secondes pour le rendre hygiénique et le conserver au réfrigérateur pendant au moins quatre jours. La pasteurisation tue les agents pathogènes qui peuvent être présents dans le lait cru et provoquer des infections chez l’homme, alors qu’elle ne tue pas les autres bactéries lactiques qui, cependant, ne peuvent pas se développer dans certaines conditions de réfrigération pendant la durée de conservation. Pour cette raison, le lait est conservé à basse température (au réfrigérateur), pour ralentir la croissance de ces microbes restants. Cependant, ceux-ci continuent de croître et c’est la croissance de ces bactéries inoffensives qui fait que le lait se gâte.

Comment bien conserver le lait frais

Savoir conserver le lait est important pour le conserver en bon état le plus longtemps possible et éviter le gaspillage. Une fois acheté, le lait frais est immédiatement placé au réfrigérateur. Avant ouverture, il peut toujours être conservé au réfrigérateur environ 6 jours. Après ouverture, il doit cependant être consommé dans les 48 heures. Une autre chose à laquelle il faut faire attention est le placement dans le réfrigérateur : la plupart du temps, il est placé dans le compartiment de la porte avec les bouteilles. C’est un mauvais coup ! Ce secteur est le moins froid du réfrigérateur et le plus sujet à de fréquents changements de température. L’idéal est de stocker des cartons ou des bouteilles de lait dans la partie centrale du réfrigérateur avec des yaourts, du fromage et d’autres produits laitiers. Attention ensuite à ne pas laisser les emballages rester en contact avec le fond du réfrigérateur, sinon ils risquent de geler.

Et le lait longue conservation ?

Le lait de longue conservation subit un processus de stérilisation : il est chauffé à 135-150 degrés pendant 3 à 10 secondes, puis rapidement refroidi à température ambiante et emballé dans la stérilité. De cette façon, le lait peut être conservé à température ambiante jusqu’à trois mois après la production. Avec cette procédure, les dommages thermiques aux composants nutritionnels sont plus importants, mais pratiquement tous les composants microbiens présents sont éliminés. Il peut être conservé dans le garde-manger ou à température ambiante pendant environ deux mois, en tenant toujours compte de la date indiquée sur l’étiquette ou directement sur l’emballage. Après ouverture, il se conserve au réfrigérateur et se consomme dans les 3 jours.

Preuve de l’odeur du lait

Pour comprendre si le lait est encore bon, Morrison conseillé d’utiliser « le test de reniflement ». Si, une fois senti, il n’y a pas de traces de détérioration (odeur trop forte et désagréable), le lait peut être bu en toute sécurité. Si vous ne voulez pas sentir le lait, vous pouvez en verser une petite quantité dans une tasse d’eau bouillante et la retourner : si elle se mélange normalement elle peut être utilisée, si elle prend une consistance caillée elle commence à se détériorer. Dans ce cas, il n’aura pas bon goût si vous le buvez, mais vous pouvez le recycler en toute sécurité comme substitut du babeurre, du yogourt ou de la crème sure dans certaines recettes. Clairement si le lait est gâté (il a l’air jaune, il sent trop fort pour vous rendre malade, il est épais), il faut le jeter.

Équilibrez la date de péremption avec bon sens pour réduire le gaspillage

Attention! Le test de reniflement n’est valable que pour le lait pasteurisé. En effet, le lait cru peut encore contenir des agents pathogènes et ne doit jamais être consommé au-delà de la date de péremption. De plus, étant donné que différents aliments contiennent différents types de microbes, ce conseil (le test de reniflement) ne peut pas être étendu à d’autres aliments également. Donc, en général, le conseil est de s’en tenir à la date d’expiration. Mais en ce qui concerne le lait pasteurisé, nous pouvons évaluer s’il convient ou non de le consommer après la date de péremption, en équilibrant la date de péremption avec notre bon sens, réduisant ainsi l’impact du gaspillage alimentaire sur l’environnement.


4.6/5 - (1007 votes)
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA RÉDACTION
Cet article a été rédigé par Sophie, auteur pour le blog l’info du mouton depuis 3 ans. Retrouvez son histoire sur sa fiche auteur en bas de l’article.
NEWSLETTER
logo les infos du mouton

Obtenez des bons plans en avance en souscrivant à la newsletter !

Retour en haut