Perdre du poids rapidement et maintenir son poids : voici quel régime suivre

Diète

Il s’agit d’un plan de régime personnalisé qui guide les gens pour créer des repas, en fonction de leurs préférences, sans imposer l’exclusion de groupes d’aliments ou de régimes alimentaires stricts.

 

L’obésité contribue de manière significative au développement de maladies chroniques (telles que le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension, les maladies du foie et certains types de cancers), qui peuvent être prévenues ou inversées par une perte de poids. Perdre de 3 à 5 % du poids corporel peut en effet faire baisser les taux de triglycérides sanguins et améliorer le contrôle glycémique, tandis qu’une perte de poids supplémentaire peut également réduire la pression artérielle, le cholestérol et, par conséquent, la consommation de médicaments. Cependant, les méthodes d’amincissement actuellement disponibles ne permettent pas une perte de poids significative car elles présentent des lacunes dans le taux de réussite, l’étendue ou le maintien de la perte de poids à long terme. L’exclusion de certains groupes d’aliments, l’approche de régime alimentaire la plus populaire, entraîne une certaine perte de poids, mais elle entraîne également des taux d’abandon très élevés. Par exemple, les programmes de régime couramment utilisés, notamment Atkins (restriction en glucides), Zone (remplacement de protéines pour les glucides) et Ornish (réduction des aliments d’origine animale), peuvent induire une perte de poids modeste de moins de 5 kg, mais n’ont pas un taux de réussite élevé : les patients se fatiguent de recettes rigoureuses et incapables d’adapter le plan à leur quotidien. Cela se traduit par une faible adhésion au régime alimentaire et une incapacité à perdre du poids. Le suivi des calories ou les journaux alimentaires sont souvent proposés pour y parvenir et recommandés par les professionnels de santé. Cependant, ce sont des approches laborieuses et conduisent souvent à une perte de poids insignifiante à long terme. En plus des interventions diététiques, il existe également des médicaments diététiques qui agissent en réduisant l’absorption des graisses et en supprimant l’appétit. Cependant, ils ne provoquent qu’une perte de poids de 3 à 6 % et peuvent avoir plusieurs effets secondaires tels qu’une absorption réduite des vitamines ou des troubles gastro-intestinaux. Par conséquent, en raison de la faible efficacité des interventions diététiques et hygiéno-diététiques, la chirurgie bariatrique reste le traitement amaigrissant le plus fiable et peut réduire les complications de l’obésité, cependant elle présente elle aussi des inconvénients importants, notamment un coût moyen très élevé des complications chirurgicales, des carences nutritionnelles et la nécessité de changements alimentaires drastiques.

Maintenant, un groupe de nutritionnistes de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign, News Bureau, a développé et testé, avec des résultats encourageants, une approche innovante et durable de perte de poids dans le temps qui ne repose pas sur les méthodes traditionnelles. Il s’appelle Programme d’amélioration de l’alimentation individualisé (iDip), et est un plan de régime personnalisé qui utilise un outil visuel unique qui aide les gens à créer un régime personnalisé, basé sur leurs préférences, mais sans restrictions excessives. Maintenant dans son troisième essai clinique, le programme promet d’aider les gens à perdre facilement et efficacement les kilos superflus et à maintenir leur poids au fil du temps. L’étude a été publiée dans PLOS ONE.

Étude sur la perte de poids

Le programme iDip utilise un outil visuel développé par les chercheurs eux-mêmes qui suit l’apport quotidien en protéines et en fibres. Sur la base des directives diététiques émises par le Instituts de médecine, l’outil aide les gens à créer des repas, en fonction de leurs préférences, avec environ 80 grammes de protéines et 20 grammes de fibres par jour, qui ne dépassent pas 1 500 calories quotidiennes au total. Pour tester cette approche, des nutritionnistes ont recruté un groupe d’adultes âgés de 24 à 59 ans en surpoids ou obèses au début de l’essai clinique. Selon les informations autodéclarées, les participants souffraient de conditions liées à l’obésité telles que l’hypertension artérielle et avaient essayé au moins deux programmes de régime ou produits de perte de poids dans le passé, sans succès. Les participants ont été invités à se peser quotidiennement à la maison à l’aide d’une balance connectée Wi-Fi et ont suivi leur progression de perte de poids grâce à des tableaux de pesée quotidiens et de commentaires hebdomadaires.

« Dans toute l’histoire humaine, aucune culture n’a jamais compté les calories », a déclaré Manabu T. Nakamura, professeur de nutrition et co-auteur de l’étude. « Et nous savons que ce n’est pas durable à long terme. Mais enregistrer les progrès de la perte de poids est facile à maintenir tout au long de la vie et constitue une bonne habitude pour quiconque souhaite perdre du poids ou le maintenir.

Les séances pédagogiques

Au cours de l’étude de 12 mois, les participants ont participé à 22 séances éducatives animées par des diététistes agréés. Celles-ci comprenaient 19 leçons de groupe qui offraient des informations nutritionnelles et expliquaient comment appliquer ces connaissances aux achats et à la cuisine. Les cours se sont également concentrés sur les bienfaits de l’activité physique et sur la façon d’aborder les plateaux de perte de poids et de maintien. De plus, chaque participant a reçu trois séances individuelles de coaching et de conseil.

Selon les résultats, 12 des 14 participants ont terminé le programme. La moitié ont atteint leur objectif de perdre au moins 5 % de leur poids corporel et l’ont maintenu pendant la phase de suivi de six mois. Bien que le nombre de participants soit faible, les chercheurs ont tout de même déclaré que la nouvelle approche montrait des résultats très prometteurs. Un troisième essai clinique d’iDip est actuellement en cours avec 30 participants et les résultats sont encore plus prometteurs. « A la fin des six mois, les participants ont perdu environ 6,5% de leur poids corporel », a déclaré Mindy H. Lee, co-auteur de l’étude.

Quel médicament contre la migraine est également efficace pour supprimer l’appétit ?

Parce que le programme iDip est une approche diététique innovante

Le programme d’amélioration de l’alimentation individualisée (iDip) est, comme nous l’avons vu, un régime alimentaire personnalisé qui permet aux gens de créer indépendamment un régime durable pour une perte de poids à long terme et un maintien basé sur des niveaux ciblés de protéines et de fibres. Ainsi, il remplace les méthodes diététiques les plus courantes telles que l’exclusion de certains groupes d’aliments, les plans alimentaires amaigrissants stricts et les aliments diététiques, par des connaissances nutritionnelles qui permettent aux gens de créer leur propre régime amaigrissant en faisant des choix alimentaires éclairés et personnalisés en fonction de leurs besoins. préférences. . Deuxièmement, en fournissant une densité de protéines par repas via l’outil visuel iDip, les gens peuvent créer un régime amaigrissant qui augmente la consommation de protéines tout en réduisant l’apport énergétique global. Troisièmement, il remplace le comptage des calories / journal alimentaire par un suivi quotidien du poids et fournit un tableau de progression hebdomadaire pour suivre l’équilibre énergétique.

« Notre programme », a déclaré Lee, « ne fournit ni n’offre un régime alimentaire strict ou des recettes à suivre, sans exclure certains groupes d’aliments comme le font les régimes à faible teneur en glucides ou en matières grasses. L’objectif principal est de permettre aux personnes à la diète de faire des choix éclairés afin qu’elles puissent créer leur propre programme de gestion de poids durable. »

Les avantages d’une alimentation flexible

La souplesse de l’alimentation est donc la clé pour rendre la perte de poids durable et son maintien à long terme. « Le problème le plus grave avec les interventions diététiques actuellement disponibles ou les médicaments amaigrissants spécifiques », a déclaré Nakamura, « est que les gens sont incapables de maintenir le poids qu’ils ont perdu. » En effet, s’ils suivent ces programmes et ne consomment que les aliments qui leur sont suggérés par les nutritionnistes pendant quatre ou six mois, ils perdent un certain poids, mais lorsqu’ils arrêtent de suivre le programme ou de prendre des médicaments, le poids revient au comme c’était avant, et parfois avec des intérêts. Et c’est très décourageant pour eux. La nouvelle intervention diététique que nous avons créée pourrait être la solution ».