Les Mythes sur le cannabis que vous devez ignorer.

Je vous parie que vous avez déjà les oreilles pleines sur comment  la consommation du  cannabis peut nuire à  votre santé et même comment sa consommation peut vous pousser à   commettre des crimes et être hyper violent. Ces propos sont ceux de nos parents, nos enseignants, les chefs religieux et le ministère de la santé etc. Est-ce la réalité du cannabis ? Ces propos sont-ils vrais ?

Suivez-nous dans ce voyage d’éclairage pour tout savoir sur les  mythes sur le cannabis que vous devez ignorer. Mais avant que nous procédions dans cette journée de clarté, une simple et détaillée explication sur ce que c’est le cannabis, ces effets positifs/négatifs sur la santé  nous fera du bien.

  

Le cannabis sativa est un genre botanique qui rassemble des plantes annuelles de la famille des Cannabaceae. Il est originaire d’Asie centrale ou d’Asie du sud. Il renferme du THC (tétrahydrocannabinol) et du CBD (cannabidiol), deux composants chimiques qui ont des effets à court et à long terme. Trois produits sont dérivés du cannabis pour la consommation: le cannabis, le haschich et l’huile. Le cannabis est composé de sommités fleuries et des feuilles de la plante (chanvre); sa texture ressemble à celle du tabac; elle a une couleur verdâtre ou brunâtre.

Le cannabis est de loin la drogue illicite dont la culture, le trafic et la consommation sont les plus importants. Quelque 147 millions de personnes, soit 2,5 % de la population mondiale, en consomment annuellement. 

 

Les effets positifs et négatifs du cannabis sur la santé 

Il est nécessaire de savoir que la consommation de cannabis (ou marijuana) peut avoir un usage thérapeutique, mais elle peut également comporter des risques pour la santé. La substance chimique delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) est responsable des effets du cannabis sur le cerveau et sur l’organisme.  Savoir plus sur les bienfaits du cannabis selon des études.

POUR

Plusieurs scientifiques pensent que les bienfaits du cannabis proviennent de certains de ses composés appelés cannabinoïdes, comme le cannabidiol (CBD). Le CBD est l’un des cannabinoïdes de cannabis les plus étudiés. Les plantes de cannabis peuvent contenir jusqu’à 40 % de CBD. Le CBD aurait des effets anti-inflammatoires sur le système nerveux central. Meilleur graine de cannabis, souche de cannabis La liste suivante des bienfaits du cannabis fait partie de ceux qui sont le plus souvent évoqués dans les recherches scientifiques, ainsi que de manière anecdotique.

Le traitement des troubles neurologiques et mentaux suivants :

 

  •  anxiété
  •  épilepsie
  •  sclérose en plaques
  •  la maladie de Parkinson
  •  le syndrome de stress post-traumatique (SSPT)
  •  le syndrome de la Tourette         

 

Les cannabinoïdes contenus dans le cannabis peuvent réduire la douleur en modifiant les voies de perception de la douleur dans le cerveau. Cela peut être utile pour traiter les conditions qui causent des douleurs chroniques, telles que l’arthrite, la fibromyalgie endométriose et la migraine.

 

CONTRE

  • Effets hallucinogènes : Le cannabis peut provoquer de légères hallucinations, des troubles de la motricité ou une altération de la perception de la réalité. Pour ces raisons, certaines activités peuvent être dangereuses après avoir consommé du cannabis, comme l’utilisation des machines lourdes.
  • mais aussi avoir des problèmes de coordination et de concentration. 
  • Effets dépressifs : le cannabis peut provoquer des effets dépressifs, similaires à ceux observés avec la consommation d’alcool. Vous pouvez vous sentir calme et détendu,

  • Effets stimulants : le cannabis peut améliorer l’humeur, mais elle peut aussi provoquer de l’hyperactivité, une respiration rapide et une augmentation de la pression sanguine et du rythme cardiaque. 

 

  • Autres effets secondaires : Ils peuvent inclure des yeux injectés de sang, une bouche sèche et une augmentation de l’appétit.

Quels sont Les Mythes sur le cannabis que vous devez ignorer ?

Le Mythe 1 : Le cannabis brûle les cellules du cerveau

La consommation de cannabis ne brûle pas les cellules du cerveau, confirme le professeur de biologie.

Selon les professeurs scientifiques, le cannabis ne  brûlera pas les cellules, mais plutôt il modifie, et change les processus qui se déroulent en tout temps dans le corps humain. Voilà pourquoi on se sent bizarre éventuellement après sa consommation. Le THC du cannabis allume des récepteurs à la surface de nos neurones, qui se transmet en effets psychotropes, un buzz. Ces récepteurs-là n’ont pas été inventés par la vie avec un grand V majuscule pour permettre aux gens de profiter d’un vendredi soir relax avec des amis en consommant du cannabis, mais plutôt parce que nos propres cellules produisent des cannabinoïdes, donc des substances apparentées au THC, mais qui sont produits directement à l’intérieur de nos cellules.

 

Les endocannabinoïdes produits par le corps contrôlent une panoplie de processus importants pour le fonctionnement du corps humain. Ils contrôlent entre autres, l’appétit, le métabolisme de plusieurs organes, les émotions et le comportement sexuel.

Si la consommation de cannabis brûlait des cellules, ça voudrait dire que chaque fois qu’on utilise notre système endocannabinoïde, on aurait des cellules qui brûlaient instantanément.

Le Mythe 2 : on peut conduire sans danger sous l’effet du cannabis

C’est faux!  Il y a plein de tests qui ont été faits pour mesurer les habiletés à conduire de gens sous l’influence de l’alcool, sous l’influence du cannabis, sous l’influence de rien évidemment et sous l’influence des deux, et ces experiment-là montrent tous que la consommation de cannabis, le fait d’être gelé, ça diminue nos capacités de conduite. 

 

Le mythe 3 : le cannabis n’a aucune application médicale.

C’est l’un des arguments les plus absurdes et dépassés que nous ayons jamais entendus. Il s’agit d’un argument basé sur la classification du cannabis aux États-Unis : toute drogue qui y figure à l’annexe I n’a aucune valeur médicale reconnue. Cependant, il existe maintenant de nombreuses recherches démontrant les avantages médicaux du cannabis pour les humains, et certaines grandes sociétés pharmaceutiques développent même des médicaments à base de cannabis. Dites à des milliers de personnes souffrant de douleur chronique, de convulsions, de sclérose en plaques, de syndrome de stress post-traumatique, de glaucome et plus encore, qui profitent toutes des avantages de la consommation du cannabis qu’elles avaient tort.

 

Le Mythe 4 : le  cannabis est une drogue dangereuse 

Le cannabis est peut-être la moins dangereuse de toutes les drogues. Par rapport aux drogues légales comme le tabac et l’alcool, le cannabis est en réalité beaucoup moins dangereux. Personne n’a jamais fait de surdose de cannabis. Il n’y a aucun moyen de mourir du cannabis, car il faudrait fumer environ 800 joints pour en mourir, et encore une fois, la cause de la mort n’est pas le cannabis mais l’empoisonnement au monoxyde de carbone.

 

Le Mythe 5 : Il est impossible de développer une dépendance au cannabis. 

Les scientifiques affirment  qu’il est faux et ils expliquent que près de 10% des consommateurs de cannabis pourraient développer une addiction, dont une dépendance au cannabis. Cette addiction-là pourrait souvent être plus vue comme une dépendance psychologique qu’une dépense physique. 

 

Le Mythe 6 : Le cannabis est addictif 

C’est l’un des arguments préférés des opposants à la légalisation du cannabis et qui a été grossièrement exagéré. Certaines personnes pensent qu’une personne sur 11 ou 9 personnes qui consomment du cannabis deviendra accro. Tout cela provient d’une ancienne étude des années 1990 qui analysait les propriétés addictives de différentes substances. 

  

De nombreux scientifiques et professionnels de la santé considèrent ce nombre de 9 toxicomanes comme exagéré. Drew Pinsky, un expert en toxicomanie, a exprimé sa consternation face aux chiffres, affirmant que la dépendance au cannabis est « très rare » et touche 1 personne sur 11. 

 

Enfin, bien sûr, le cannabis ne devrait pas être imposé aux personnes qui ne veulent pas en consommer. Mais défendre son interdiction pure et simple, alors que le cannabis aide tant de personnes, n’à pas  d’effets négatifs et peut être une source d’impulsion économique, est un geste complètement insensé