Les particularités de la rhinoplastie chez l’homme

La rhinoplastie, une intervention destinée à améliorer l’apparence du nez, est pratiquée sur les femmes et les hommes.

Toutefois, en raison des particularités anatomiques propres aux nez masculins et des attentes spécifiques des hommes concernant les résultats de la rhinoplastie, il existe certaines différences. Elles sont liées à la méthode d’indication ainsi qu’au processus d’exécution de l’intervention, et aux résultats.

Le nez masculin est au centre des préoccupations.

Le nez masculin a des caractéristiques particulières qui le différencient du nez féminin de diverses manières.

  • Les hommes ont une apparence moins attrayante que les femmes. L’angle nasal (entre la lèvre supérieure et la collerette, qui est la partie du nez située entre les narines) et l’angle nasofrontal (entre l’arête du nez et le front) sont plus fermés chez les hommes que chez les femmes. Le nez est généralement plus large et plus proéminent à l’extrémité, mais sans l’apparence d’un nez affaissé. Ce qui est considéré comme un problème pour les femmes, comme des bosses ou un nez fort, n’est pas toujours considéré comme un défaut chez les hommes.
  • La peau des hommes a tendance à être plus grasse et plus épaisse que celle des femmes.
  • Les hommes sont plus susceptibles d’avoir des antécédents de traumatisme sur le nez, par exemple à cause du sport (rugby ou boxe), ce qui peut affecter la gravité de l’intervention.
  • Les hommes sont plus susceptibles d’avoir des problèmes respiratoires, comme le ronflement, qui nécessitent un traitement.

Dans quelles circonstances une personne peut-elle subir une rhinoplastie ?

La raison d’une rhinoplastie chez l’homme est uniquement d’ordre esthétique : un nez large ou gros, avec une pointe tombante, une bosse, etc. La plupart du temps, le but n’est pas de sculpter l’aspect du nez, mais plutôt de modifier sa forme pour le rendre plus harmonieux dans son apparence, tout en restant dans la norme masculine en cas de demande particulière.

Il est également possible que l’apparence du signe s’accompagne d’une indication de fonction, en raison de problèmes respiratoires (par exemple, le ronflement) ou d’un accident qui a « abîmé » le nez.

Y a-t-il des particularités à prendre en compte au cours de l’intervention ?

L’intervention, réalisée sous anesthésie générale, est différente selon le type d’intervention choisi. Les interventions qui nécessitent une anesthésie ont tendance à être moins visibles que pour les femmes.

  • Pour atténuer une bosse, il n’est pas nécessaire de réduire la bosse en creusant l’arrière du nez. La morphologie masculine est ajustée par un dos du nez droit.
  • l’angle de la pointe du nez ne doit pas être coupé trop court ;
  • Il est moins fréquent d’enlever le cartilage chez l’homme car cela rend le nez trop fin et modifie l’aspect du visage.

La phase postopératoire est exactement la même que pour les femmes, à l’exception du gonflement qui peut durer un peu plus longtemps chez les hommes en raison de l’épaisseur de la peau.

Comme pour les femmes, les résultats peuvent être constatés dès le premier mois. L’aspect définitif du nez ne se voit pas avant un an à 18 mois.