L’Ayurveda : tout savoir sur cette médecine traditionnelle indienne

Vous avez entendu parler de l’Ayurveda et vous aimeriez en savoir plus ? Cet ancien traitement indien est parfaitement adapté à notre mode de vie actuel. Il est idéal pour vous aider à lutter contre les maladies, il permet également de combattre les déséquilibres et de maintenir votre santé en bonne forme. Si vous pratiquez le yoga, vous le faites peut-être déjà sans en avoir conscience. Aujourd’hui, je vais vous donner une définition de l’Ayurveda et des différents Doshas.

livre ayurvedaInstagram : wellnessloka

Définition de l’Ayurveda Qu’est-ce que c’est exactement ?

L’Ayurveda est une médecine traditionnelle indienne qui remonte à 5 000 ans. Le mot « Ayur » signifie « vie » en sanskrit ; « life » est un synonyme de « vie », tandis que « veda » signifie « science ». Il s’agit donc de la science de la vie.

Elle est fondée sur la notion qu’un état sain repose sur l’équilibre parfait entre le corps, l’esprit et l ‘âme. Par conséquent, tout déséquilibre dans l’un de ces systèmes provoque des signes, voire des maux.

L’Ayurveda est une approche holistique de la médecine, ce qui signifie qu’elle considère l’universalité de chaque personne. En effet, elle est orientée vers la prévention ou la correction de déséquilibres qui sont généralement liés à un dysfonctionnement plus important ou à un malaise plus grave que ce qui apparaît. Par conséquent, elle ne se contente pas de traiter les symptômes. Il est donc important qu’un praticien de l’Ayurveda pose des questions sur l’ensemble des habitudes de ses patients lors de leur consultation. Il s’interrogera sur ses habitudes, ses habitudes de sommeil, ses habitudes alimentaires, son régime ou ses émotions afin de lui apporter une réponse. Nous pouvons également demander conseil à un vaidya, un praticien de l’Ayurveda, lorsque nous sommes en bonne santé, pour améliorer notre équilibre.

En Inde, la médecine ayurvédique est considérée comme le système de santé originel. Elle est donc largement pratiquée, avec plus de 500 000 praticiens en Inde. Cependant, elle est désormais développée dans le monde entier. C’est pourquoi vous pourrez trouver un praticien de l’Ayurveda près de chez vous.

ayurveda definitionInstagram : nainaayurveda

La médecine traditionnelle holistique par opposition à la médecine allopathique

L’une des différences majeures de l’approche allopathique de la médecine (celle que nous avons en France) est qu’elle ne prescrit pas de médicaments. Les praticiens ayurvédiques utilisent des solutions à base d’herbes, de plantes et de minéraux, ainsi que des épices, à consommer ou à appliquer sur la peau. En outre, l’Ayurveda ne se contente pas de traiter les maladies, mais examine également la vie générale de la personne. Le médecin peut apporter des solutions par le biais du yoga, de la méditation respiratoire, des massages ou de la méditation. Mais l’alimentation est l’un des aspects les plus cruciaux de cette médication. Certaines recettes, techniques de cuisson des aliments ainsi que des infusions sont également utilisées.

On peut toutefois affirmer que l’un des principaux objectifs de l’Ayurveda est de nettoyer le corps afin qu’il puisse devenir plus sain.

Enfin, l’Ayurveda est une médecine traditionnelle ancienne qui a fait ses preuves. Elle a été reconnue par l’OMS. Elle convient à tous les âges, qu’il s’agisse de traiter des maladies ou des troubles avérés.

lait dor boisson ayurvediqueInstagram : triplecurc

Quels sont les principes de base de l’Ayurveda ?

En Ayurveda, la croyance veut que nous soyons constitués de cinq éléments :

  • l’air (Vayu)
  • le feu (Agni)
  • l’eau (Jala)
  • la terre (Prithivi)
  • L’éther, ou l’espace (Akasha).

Ils constituent également notre univers. Dans les croyances indiennes, on pense que ces éléments provenant de tout l’univers sont combinés pour créer le corps humain. Cette combinaison permet de former trois profils différents qui sont connus sous le nom de Doshas.

massage ayurvediqueInstagram : fannycombesphotography

Quels sont les Doshas de l’Ayurveda ?

Le premier Dosha est Vata qui est une combinaison d’éther et d’air. C’est le système du mouvement. On le trouve dans le côlon ainsi que dans le système nerveux, la peau, les os et l’oreille. Il facilite le passage de l’appareil intestinal ainsi que la respiration et les battements du cœur. Lorsque Vata est en équilibre, il crée la normalité des processus biologiques ainsi que la fluidité et la créativité. S’il n’est pas équilibré, il peut provoquer du stress et de l’anxiété, une peau sèche et un ralentissement des fonctions excrétrices (constipation).

Le deuxième Dosha est Pitta qui est une combinaison d’eau et de feu. C’est le mécanisme du changement. On le trouve dans le sang, le foie, les yeux, l’intestin grêle et les yeux. Lorsque Pitta est équilibré, il est à l’origine du développement de l’ambition, de la volonté, de l’intelligence. C’est le Dosha qui est associé aux échanges du corps (nutriments gaz, enzymes digestion, hormones) et qui régule la température. S’il est déséquilibré, il peut déclencher une augmentation de la fièvre, de la colère, une peau grasse et des syndromes d’inflammation .

Le troisième Dosha est Kapha C’est une combinaison de terre et d’eau. Il est considéré comme une énergie de construction. Il est situé dans les poumons, la gorge ainsi que dans le cœur et la tête. Elle relie et assiste les différents systèmes du corps, tels que la circulation sanguine et l’hydratation. Elle joue également un rôle dans le contrôle du poids et les défenses immunitaires. Lorsque Kapha est en équilibre, il permet la reconstruction cellulaire, la douceur et la générosité, ainsi que la préservation de l’énergie vitale. S’il n’est pas équilibré, il provoque fatigue, congestion, attachement maladif et prise de poids .

Chaque personne a un profil ayurvédique dominant. Cependant, ce profil peut changer en fonction de l’étape de la vie que nous traversons. Par exemple, un profil dominant Pitta est généralement observé entre 25 et 35 ans, ce qui correspond à la période où l’on commence à établir son parcours professionnel et où l’on est toujours à la recherche de nouveaux projets. À la fin de sa vie, on a plus de chances d’être Kapha. Les Doshas nous affectent également en fonction de la saison. Par exemple, l’été est une période Pitta, tandis que l’automne est une période Vata. Les personnes ayant ces profils dominants doivent faire très attention à leur équilibre tout au long de ces saisons.

alimentation ayurvedaInstagram : liv_green_

L’objectif de l’Ayurveda ? Rétablir l’équilibre des Doshas

Ainsi, tout problème de santé est généralement lié à notre Dosha dominant. Par exemple, un patient Pitta déséquilibré est plus enclin aux maladies inflammatoires telles que la maladie de Crohn ou la pyélonéphrite. À l’inverse, un patient déséquilibré Vata est plus susceptible de souffrir de crises d’angoisse ou de dépression.

L’objectif de l’Ayurveda est donc d’équilibrer ces trois Doshas chez chaque personne afin qu’aucun ne soit en excès.

C’est pourquoi, lors des consultations en Ayurveda, le vaidya commence par déterminer le Dosha prédominant du patient. Pour le déterminer, le vaidya prendra en considération l’histoire du patient et ses indicateurs vitaux (pression artérielle, pouls) ainsi que sa taille, son poids, et examinera ses gencives, sa peau ou sa langue. Il demandera plus de détails concernant le flux sanguin, les habitudes de sommeil et la façon dont il interagit avec les autres personnes. Cela l’aidera à trouver d’éventuels déséquilibres à corriger .

En outre, l’Ayurveda s’efforce également de maintenir les patients en bonne santé. C’est pourquoi, lors d’une consultation, un praticien de l’Ayurveda peut fournir des conseils et des suggestions sur les pratiques à suivre au quotidien. Il existe de nombreuses recettes ou pratiques ayurvédiques qui ne ressemblent pas à des remèdes ou à des traitements au premier abord, mais qui sont plutôt des habitudes de vie d’une personne.

yoga et ayurvedaInstagram : gracexstrength

Quel est le lien entre le yoga et l’ayurvéda ?

Nous pensons souvent à l’Ayurveda ainsi qu’au Yoga. Mais qu’ont en commun ces deux domaines ?

Pour le comprendre, nous devons considérer le concept de Prana, qui est au cœur du Yoga et de l’Ayurveda. Le Prana peut être décrit comme la force vitale qui est présente en chacun de nous. Selon la tradition indienne, le yoga est la science du Prana relié à l’âme. En effet, par la respiration, la méditation et les mouvements, le yoga permet de relier le corps et l’esprit et peut conduire à la transcendance. Le Yoga est une méthode pour contrôler le Prana afin de vous aider à vous développer spirituellement.

Dans le même temps, l’Ayurveda est considéré comme la science du Prana liée au corps. Elle est définie comme le contrôle du Prana qui affecte le corps physique et le corps émotionnel.

Certaines personnes pensent que le lien entre la médecine ayurvédique et le yoga est si mutuellement bénéfique qu’il n’est pas nécessaire de pratiquer l’un ou l’ autre. En fait, avec la santé du corps et de l’esprit, on a plus de chances d’atteindre l’état de conscience et la croissance spirituelle que vise le yoga. En outre, dans les Yoga Sutras de Patanjali, il est indiqué que les principaux obstacles à la réalisation de l’état d’unité sont « les maladies, les maladies mentales ou la fatigue ». L’Ayurveda nous permet d’agir directement sur ces obstacles.

ayurveda medecine ayurvediqueInstagram : ayurveda.mesana

Les domaines sont bénéfiques et complémentaires à la vie quotidienne

On pense que les poses de yoga ou la méditation ne peuvent à elles seules maintenir les gens en équilibre. C’est pourquoi de nombreux yogis pratiquent également l’Ayurveda pour dynamiser leur corps.

Pour certains pratiquants de yoga, les rituels ayurvédiques occupent fréquemment une place importante dans leur vie quotidienne. Beaucoup d’entre eux suivent le Dinacharya, un rituel ayurvédique matinal qui est effectué tous les jours. Il est destiné à maintenir une bonne santé et à nettoyer le corps. Il peut inclure, par exemple, l’utilisation d’un racleur de langue le matin, des gandushas (bains de bouche à base d’huile), des kriyas ou même un nettoyage du nez. Les poses de yoga du matin sont également incluses dans cette routine. C’est pourquoi j’ai dit que vous faites de l’Ayurveda sans même le savoir.

Enfin, l’Ayurveda est un sujet extrêmement vaste. Il est difficile d’en donner une définition complète en quelques phrases seulement. Cependant, ses bienfaits pour le corps et l’esprit ont été prouvés depuis des milliers d’années pour des millions de personnes. Aujourd’hui, il s’agit d’une approche visant à maintenir une bonne santé en intégrant des habitudes de vie saines et des traitements naturels. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions concernant l’Ayurveda dans la section des commentaires. Cela me permettra de découvrir d’autres aspects de cette médecine indienne dans les prochains articles.

Namaste.