5
En ce moment ...
Edit Content
Click on the Edit Content button to edit/add the content.

Jeûne intermittent, contre-indications et effets secondaires

Diète

Le jeûne intermittent est l’un des sujets les plus populaires et les plus discutés sur le Web et parmi les régimes alimentaires les plus populaires. Mais est-ce vraiment exempt de contre-indications et d’effets secondaires ?


Aimé et suivi par de plus en plus de monde, le jeûne intermittent est un régime alimentaire très populaire, à tel point qu’il est l’un des sujets qui a généré le plus de conversations et « Twitter » sur Twitter tout au long de 2021. Mais ce n’est pas tout. En fait, cela fait des années que jeûne intermittent elle est au centre de débats houleux qui touchent le monde scientifique.

Ce régime innovant et populaire, en effet, est très populaire car facile à suivre, ne nécessitant aucun aliment particulier ni application spécifique, mais est-il vraiment sans risque ?

Jeûne intermittent : comment ça marche et ses bienfaits

La jeûne intermittent est un régime alimentaire basé sur des périodes de restriction calorique alternant avec des périodes de prise alimentaire normale, de façon récurrente.

Les principaux avantages découlant de la jeûne intermittent affectent la régulation de la glycémie, avec une amélioration des taux de triglycérides et de cholestérol, des niveaux de tension artérielle et de la fréquence cardiaque au repos. De plus, il semble qu’ils suivent la jeûne intermittent peut aider à réduire l’augmentation des radicaux libres et peut retarder l’apparition de maladies telles que les accidents vasculaires cérébraux, la démence et la maladie de Parkinson.

Le jeûne intermittent prévient les maladies chroniques (et améliore le sommeil) – voici comment cela fonctionne

Le jeûne intermittent fait-il maigrir ?

Nous avons donc vu ce que principaux avantages qui résultent de suivre ce régime alimentaire. Mais le jeûne intermittentdonc, ça fait maigrir? La réponse est non.

Plus que pour perdre du poids, en effet, le déficit calorique qui résulte du jeûne intermittent peut stimuler le métabolisme, ce qui maigrir uniquement s’ils sont associés à une alimentation saine et variée et à une activité physique appropriée. Certaines études, dont celle menée par une équipe de l’Université de Californie à San Francisco (UCSF), sont également arrivées à la conclusion que la jeûne intermittent Est-ce que maigrir comme tout autre régime qui prévoit une réduction des calories quotidiennes et de leur consommation à des moments indéterminés mais, d’autre part, peut entraîner une perte musculaire plus importante.

C’est précisément pour cette raison que ceux qui suivent la jeûne intermittent vous devrez peut-être faire plus d’exercice pour maintenir votre masse musculaire.

Jeûne intermittent : contre-indications et effets secondaires

Mais ce n’est pas tout. Car s’il est vrai que le jeûne intermittent Il a plusieurs bienfaits, notamment liés à la régulation du glucose dans le sang et aux niveaux de tension artérielle et de fréquence cardiaque, il est également vrai que s’il est prolongé dans le temps, un jeûne prolongé et répété peut causer de graves dommages à l’organisme. De plus, la présence d’une maladie concomitante peut représenter un facteur de risque supplémentaire.

Comme l’indique l’ISS – Institut supérieur de la santé – lorsqu’il s’agit de réduire le nombre de calories (restriction calorique) et, surtout, de jeûner, il est bon de rappeler que les effets sur la santé peuvent être imprévisibles et dans certains cas dangereux. . Pour cette raison, il est important d’éviter de changer radicalement ses habitudes alimentaires sans l’avis d’un médecin ou d’un expert du secteur .

Habituellement, en effet, lorsqu’un professionnel nous suit, il est difficile que d’autres problèmes surgissent en dehors, bien sûr, de la sensation de faim fréquente. En revanche, si vous utilisez le jeûne intermittent « Faites-le vous-même » vous pouvez rencontrer des maux tels que l’irritabilité, la colère, la difficulté à se concentrer, les maux de tête, la fatigue, l’endormissement, la réduction des performances physiques et mentales, la déshydratation et l’insomnie.

De plus, certaines situations sont plus à risque que d’autres. Si vous prenez des médicaments et en présence d’une maladie, il est particulièrement important d’éviter de recourir à des régimes alimentaires faits maison et improvisés.

Enfin, toute forme de jeûne intermittent il est à éviter absolument chez l’enfant, l’adolescent, la femme enceinte ou allaitante et dans tous les cas de troubles du comportement alimentaire.


4.7/5 - (733 votes)
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA RÉDACTION
Cet article a été rédigé par Sophie, auteur pour le blog l’info du mouton depuis 3 ans. Retrouvez son histoire sur sa fiche auteur en bas de l’article.
NEWSLETTER
logo les infos du mouton

Obtenez des bons plans en avance en souscrivant à la newsletter !

Retour en haut