je pète beaucoup

Je pète beaucoup: Que faire?

Péter, c’est naturel et c’est surtout normal, un homme et une femme pourraient péter 15 fois par jour en moyenne. Mais je vous l’accorde, faire des pets, même si c’est totalement naturel, ça ne fait pas toujours bien en société. Donc s’il n’y a pas de symptômes associés, avoir des flatulences, en excès ou non, ne montre aucune maladie, et n’est pas grave. Seule la gène sociale peut être difficile à vivre. Alors nous alors voir aujourd’hui ce que je peux faire si je pète beaucoup, avec des règles simples à mettre en place au quotidien pour améliorer votre bien-être.

Pourquoi je pète beaucoup?

C’est l’accumulation de gaz dans notre estomac et notre intestin qui entraine des flatulences, des gaz, des pets, peut importe le nom que vous leur donner. Cela va alors provoquer des ballonnements avec finalement une expulsion de ce gaz par notre anus. Mais ça peut être aussi par un rot, qui est un autre moyen d’évacuation du trop-plein de gaz.

Je pète beaucoup ne veut pas dire je suis malade ou j’ai un problème de santé, soyez rassuré. Ce n’est pas non plus forcément le signe d’une mauvaise hygiène de vie. Plusieurs facteurs entrent en compte dans la quantité de gaz que l’on évacue chaque jour, l’activité bactérienne et l’ingestion d’air en règle générale.

Péter à cause de l’alimentation:

Notre alimentation est une source plutôt importante de gaz, avec les sucres complexes par exemple. Les sucres passent dans notre intestin, et les bactéries de ce dernier vont les utiliser en nourriture, ce qui cause une formation de gaz.

Les flatulences qui sont alors produites vont contenir du sulfure d’hydrogène, c’est ce qui provoque l’odeur parfois désagréable de soufre.

Mais la bière et les boissons gazeuses sont aussi une grande source de pets. Ce sont des produits avec beaucoup de gaz, on le voit bien avec les bulles. En les consommant vous allez ajouter des bulles en plus dans votre intestin et avaler encore plus d’air. Pas étonnant que je pète beaucoup me direz-vous. 

Ingérer de l’air:

Nous ingérons tous de l’air, lorsque nous buvons, que nous mangeons ou que nous avalons notre salive. D’autant plus si vous avez des difficultés respiratoire, un rhum, des prothèses dentaires, ou si vous avez l’habitude de manger vite..

Il y a des habitudes qui vont également augmenter cette quantité d’air et je vais vous entendre me dire je pète beaucoup après: 

  • Le fait de fumer, encore plus si c’est un cigare ou une pipe.
  • Prendre un chewing-gum et le mâchouiller.
  • Mais aussi le fait de boire avec une paille.
  • L’aspiration des boissons chaudes par petites gorgées.

 Je pète beaucoup: Les problèmes de santé

C’est rare, mais parfois certains soucis de santé peuvent aussi entrainer plus de pets, avec des ballonnements et des flatulences. Les intolérances alimentaires par exemple, l’intolérance au lactose pour n’en citée qu’une. Les personnes qui en souffrent pètent beaucoup car elles ne digèrent pas bien le sucre présent dans le lait et les produits laitiers.

Le lactose va alors fermenter à cause des bactéries de l’intestin, créant des gaz ou des symptômes comme les douleurs abdominales, les crampes, la diarrhée.

Autre cause, la constipation. Elle entraine de nombreux ballonnements et donc des flatulences. Les maladies intestinales également, comme la maladie de Crohn, le côlon irritable.. D’autres maladies comme le diabète et la sclérodermie peuvent aussi faire beaucoup péter. ballonnements et flatulences

Limiter les flatulences:

Si vous me dites: je pète beaucoup, je vous réponds: change tes habitudes. Cela va diminuer les flatulences et les ballonnements:

  • Buvez le moins de boissons gazeuses possibles ainsi que la bière. Ce n’est pas bon pour votre santé de manière générale de toute façon.
  • Arrêtez de parler en mangeant, très mauvaise habitude qui vous fait avaler beaucoup d’air en plus.
  • Stoppez l’utilisation de chewing-gum, si vous avez mauvaise haleine, faites un bain de bouche, mais on ne mâche plus.
  • Limitez les aliments avec des sucres complexes, les produits industriels.
  • Ne buvez pas en mangeant.
  • N’utilisez pas les substituts du sucre comme le fructose et le sorbitol, ou alors limitez la consommation.
  • Essayez de gérer votre stress, pourquoi pas essayer la méditation.
  • Faites de l’exercice souvent, régulièrement.
  • Surtout, arrêtez de fumer.

Il est donc important de limiter les aliments qui provoquent des gaz, ou d’en manger en plus petites quantités. Si vous trouvez un aliment qui vous donne des flatulences, sortez le progressivement de votre alimentation surtout si c’est très inconfortable pour vous.

Si vous voulez manger sainement, il faudra ajouter des fibres à votre alimentation, mais de manière progressive pour que l’organisme si habitue. Il est aussi important de bien rincer vos légumineuses avant cuissons, pour enlever l’amidon, qui est aussi une grande source de flatulences.

Si je pète beaucoup, je mange lentement en prenant le temps de bien mastiquer les aliments et de ne pas avaler trop d’air.

Je pète beaucoup: Les traitements

Si les pets vous gênent, il existe des traitements pour vous soulager et les diminuer. N’hésitez pas à consulter votre pharmacien qui saura vous conseiller au mieux.

Il y a les enzymes, à prendre avec votre 1ère bouchée de nourriture, à chaque repas. Elles vont agir sur les sucres complexes qui sont responsables de gaz. Mais les enzymes seront efficaces si c’est vraiment ces sucres qui sont la cause de vos pets.

La siméthicone peut également être prise pendant vos repas ou après. Cela va prévenir et surtout soulager vos ballonnements ainsi que vos flatulences. Elle va agir très vite, avec la décomposition des bulles de gaz de votre estomac et de vos intestins. Avec ce traitement, les bulles vont alors fusionner et vous serez débarrasser de vos pets incommodants.

Je pète beaucoup, dois-je consulter? Pas forcément non, les pets ne sont pas alarmants. Par contre si c’est associée avec une douleur abdominale, si vous avez beaucoup de ballonnements réguliers avec une modification du transit, il sera bon de vérifier que vous ne souffrez pas du syndrome de l’intestin irritable ou d’une colopathie fonctionnelle.

Il sera important de consulter rapidement par contre, si vous souffrez de fièvre, de la présence de sang dans vos selles ou d’une grosse perte de poids.