Génioplastie ou projection du menton, injections d’acide hyaluronique ou chirurgie ?

Introduction

La structure osseuse du visage joue un rôle important dans le processus de vieillissement ainsi que dans l’apparence du visage. Le menton est un élément crucial de l’équilibre du visage. Si la mandibule est rétrognatique (menton inversé), les traits du visage peuvent paraître trop grands ou trop petits (figure 1.). La façon dont vous traitez la projection du menton peut avoir une énorme influence sur l’esthétique de votre visage.

chirurgie genioplastie menton fuyant chirurgien esthetique menton dr loreto federico chirurgien esthetique paris 16

Figure 1. Un patient avec un menton proéminent. Le patient a subi une rhinoplastie et obtenu un excellent résultat, mais l’équilibre du visage n’est pas reconnu.

Corriger l’apparence du menton peut être fait pour des raisons esthétiques ou pratiques. Le traitement de ces imperfections peut également améliorer l’aspect du nez, de la bouche, de la forme ovale du visage (mâchoire) et des lèvres. Il confère au visage une apparence individuelle.

L’augmentation du menton est possible grâce à des procédures non invasives (médecine esthétique) et/ou chirurgicales.

Une consultation avec le Dr Loreto permettra de déterminer la meilleure option pour vous en fonction de vos objectifs et de votre anatomie.

Injections d’acide hyaluronique pour un lifting du menton afin d’allonger le menton.

La technique la plus populaire est l’injection d’acides hyaluroniques pour augmenter et combler la longueur du menton. Aujourd’hui, de nombreux patients ne veulent pas subir d’intervention chirurgicale, jugée trop invasive, et préfèrent opter pour des traitements esthétiques qui ne nécessitent pas d’anesthésie et ne laissent aucune cicatrice. La procédure est extrêmement rapide, puisqu’elle ne prend que 15 minutes environ. Les injections d’acide hyaluronique deviennent extrêmement populaires, notamment parce que l’acide hyaluronique à haut volume est désormais disponible, et sont efficaces et durables (24 mois en moyenne). Le résultat n’est pas définitif et peut être inversé. Cette intervention convient aux patients qui présentent une rétrogénie modérée (un menton modérément fuyant).

Chirurgie de projection du menton Génioplastie

La chirurgie du menton présente l’avantage d’offrir un résultat permanent et non visible. Elle est réalisée à l’aide d’implants ou d’ostéotomies du menton (génioplastie osseuse). Cette technique permet de modifier l’aspect de toutes les déformations du visage.

L’approche vestibulaire ou intra-orale de l’ostéotomie du menton a été mentionnée pour la première fois par Trauner ainsi que par Obwegeser. Elle permet d’accéder à l’os et ne provoque pas de lésions nerveuses ou musculaires. Cette méthode, après la coupe de la muqueuse coupe un segment du muscle appelé le mentalis (muscle du menton). Le muscle est ensuite suturé avant la fermeture. En l’absence de cette opération, la peau peut glisser sur l’implant ou l’os, ce qui entraîne la déformation habituelle du « menton de sorcière ».

La nouvelle procédure de génioplastie intra-orale du Dr Loreto présente de nombreux avantages par rapport à la méthode traditionnelle. Elle évite de couper le menton, ce qui permet de conserver son intégrité et d’éviter les problèmes musculaires postopératoires. Même les suites sont rendues plus faciles à gérer grâce à une récupération rapide et indolore.

operation genioplastie menton avant apres dr loreto federico chirurgien esthetique paris 16

Figure 2 : La patiente a subi une génioplastie, qui a consisté à placer un implant capable d’équilibrer son visage et de rehausser les résultats de sa chirurgie du nez. Le visage est maintenant plus harmonieux.

Chirurgie de projection du menton, ou génioplastie

Cette intervention doit être réalisée avant la génioplastie.

Tous les patients programmés pour un rendez-vous subissent un examen des os du visage pour déterminer la procédure mandibulaire. On observe l’anatomie de l’ovale ainsi que la structure osseuse du menton.

Le déroulement de l’intervention chirurgicale de géniopatie

L’intervention se déroule sous anesthésie générale et intubation par sonde nasotrachéale. Le patient est placé sur la table d’opération en position couchée. Un anesthésique local est injecté dans la zone qui va être opérée.

Le chirurgien se place au dessus du patient. Une incision verticale est pratiquée au niveau du bord buccal de la deuxième prémolaire. Il s’éloigne ensuite du nerf et se dirige vers le périoste. Les papilles dentaires sont retirées autour des dents antérieures en partant de la deuxième prémolaire jusqu’à la deuxième prémolaire. La deuxième incision de libération est réalisée.

À partir de l’emplacement de la première coupe verticale, la ligne sous-périostée est identifiée. On procède ensuite à la libération des papilles dans ce plan, de la deuxième prémolaire jusqu’à la deuxième prémolaire jusqu’à la jonction de deux incisions verticales de libération. Ceci est réalisé à l’aide d’un élévateur périosté qui est situé sous le mental, et qui se reflète vers le bord inférieur de la mandibule. Les deux nerfs du cerveau sont identifiés, puis libérés par les tissus qui les entourent afin de ne pas provoquer de tension ou de crispation.

La mandibule est maintenant en grande partie exposée, ce qui signifie que l’espace nécessaire à la pose de l’implant sera créé.

Fermeture

Une fermeture précise est réalisée en remettant les papilles dans leur position d’origine à l’aide de sutures en chrome 3-0 et d’une petite aiguille pour la coupe. Les sutures placées verticalement dans chaque papille maintiennent la papille en place et empêchent la papille de se déplacer d’un côté ou de l’autre. La fermeture est complétée en plaçant des sutures chromiques 3-0 interrompues dans les deux coupes de libération horizontales.

cicatrice genioplastie menton paris dr loreto federico chirurgien esthetique paris 16

Figure 3 : La suture placée entre les dents est capable d’empêcher la cicatrisation de la muqueuse vestibulaire, et n’est pas visible à l’œil nu.

Image tirée d’un article rédigé par le Dr Saleh, Eli MD MSc

La génioplastie est une procédure chirurgicale en général.

Ce type d’intervention chirurgicale présente des avantages importants en raison de la simplicité de la technique d’incision :

  • La cicatrice n’est pas évidente ou douloureuse.
  • L’incision n’est pas responsable de saignements.
  • L’ablation de la muqueuse est peu douloureuse et peu invasive.
  • Contrairement à la procédure standard qui consiste à couper la muqueuse du plan vestibulaire et de la section musculaire, ce qui peut entraîner diverses complications.

    Dans d’autres cas, la cicatrice pourrait être visible par un allongement de la lèvre inférieure ainsi que par une altération de la fonction des muscles du menton.

    Une autre option consiste à créer une coupe verticale entre la dent et la lèvre, puis à réaliser une dissection oblique entre les deux muscles du menton, sans les couper.

    Une étude récente a été publiée sur cette procédure qui a été réalisée sur plus de 200 patients. Les résultats sont très encourageants et ont démontré que cette nouvelle procédure est effectivement moins invasive et moins douloureuse.

    La cicatrice est d’excellente qualité, sans déhiscence et avec une excellente satisfaction des patients.

    Cependant, il y a quelques points négatifs :

  • La suture et l’incision des gencives nécessitent un temps plus long.
  • Le chirurgien doit suturer les gencives.
  • Il y a une possibilité de rétraction des gencives lorsque le patient a une mauvaise hygiène dentaire.
  • Encore une fois, cette technique permet de respecter la structure vitale du menton ainsi que la mandibule (nerf mandibulaire).

    Bibliographie

    Saleh, Eli MD, MSc * ; Saleh, Joseph MD + ; Saleh, Benjamin DDS, OMFS ++.

    Plastic and Reconstructive Surgery Global Open : Avril 2021 – Volume 9 Numéro 4 – p.e3518

    Trauner R, Obwegeser H. Correction chirurgicale du prosgnathisme et du rétrognathisme mandibulaires basée sur la génioplastie. II. Les procédures chirurgicales pour la microgénie ainsi que la distoclusion. Oral Surg Oral Med Oral Pathol. 1957 ; 10 :899-909