Comment bien manger quand on est enceinte ?

Félicitations ! Vous allez vivre des moments merveilleux ! La préparation de l’arrivée de votre bébé commence par une alimentation saine pendant la grossesse. C’est la base d’un mode de vie sain et d’un corps riche en fer. C’est d’autant plus crucial que vous devez consommer deux repas par jour et que la santé de votre bébé dépend de celle de la mère. Ne vous inquiétez pas, le plan alimentaire à respecter pendant la grossesse ne nécessite pas un changement complet d’alimentation. Il s’agit d’une démarche de rééquilibrage alimentaire, qui consiste à manger de tout en bonne quantité. Cuisine Moi Un Mouton peut vous aider à trouver le bon régime alimentaire pour votre enfant et pour vous.

Cheef programmes minceur livrés à domicile

Pourquoi est-il si important de manger sainement pendant la grossesse ?

Le bébé est nourri par les aliments que la maman consomme. Le corps de la femme enceinte fournit à son bébé les éléments essentiels dont il a besoin pour se développer et grandir en bonne santé. Ainsi, une future maman vigilante sur son alimentation pendant la grossesse est bénéfique pour la santé de son bébé et réduit les complications médicales ou les dangers de la prématurité.

En plus d’être essentielle pour le bébé, une alimentation saine est également un élément clé de la santé de la mère. Les besoins en nutriments et en énergie sont plus importants et les carences énergétiques sont plus fréquentes. En fait, votre système immunitaire peut être moins robuste pendant la grossesse. Savoir adapter son alimentation à ses besoins, c’est préserver sa santé et éviter des problèmes comme le diabète gestationnel.

Les médecins peuvent recommander des compléments alimentaires pour compenser l’absence de vitamines, ou pour aider à réduire les carences et les besoins en fer. Ils peuvent être consommés de manière régulière, à condition de demander l’avis d’un professionnel de santé. Par ailleurs, une bonne alimentation permet de gérer l’augmentation de poids (en moyenne, entre 9 et 12 à 13 kg) et de le perdre plus rapidement après la naissance. L’augmentation de poids est progressive (en général, entre 4 et 5 kg au cours du premier trimestre de votre grossesse) et est fonction de votre IMC au départ.

Après l’accouchement, il est essentiel d’assurer une alimentation appropriée, surtout si vous prévoyez de nourrir votre bébé. Le régime post-partum est donc similaire aux habitudes saines que vous aviez tout au long de votre grossesse. Les aliments et les éléments à éviter sont similaires à ceux que vous aviez pendant la période de gestation. Les nutriments à prendre en compte sont le calcium et les vitamines D et B9, ainsi que le fer.

Quels aliments une femme doit-elle consommer pendant la grossesse ?

La clé d’une grossesse en bonne santé est un régime alimentaire complet et équilibré !

Cuisine Moi Un Mouton vous propose sa liste des aspects les plus importants à prendre en compte pour bien manger pendant la grossesse :

  • La journée se compose de trois repas principaux (petit-déjeuner, déjeuner, dîner et petit-déjeuner) et de quelques options de collation (une à deux collations par jour). Assurez-vous d’avoir mangé la quantité quotidienne recommandée et ne lésinez pas sur les repas les plus importants de la journée. Sachez que faire deux repas ne signifie pas nécessairement que vous mangez deux fois plus, mais deux fois plus ! D’après le programme national de santé et de nutrition Manger Bouger, il est important d’apprendre à prendre plus de repas au cours de la journée en divisant vos repas.
  • Variation des aliments et des groupes d’aliments : fruits, légumes et légumineuses, féculents, protéines, etc.
  • Les glucides et les sucres lents vous apportent l’énergie nécessaire pour lutter contre la fatigue. Vous êtes susceptible de les trouver dans les pâtes, le pain ou le riz.
  • Les lipides jouent un rôle dans la croissance du fœtus, du cerveau et des cellules nerveuses du fœtus. Ils sont à éviter en grande quantité pour prévenir le risque d’augmentation du taux de cholestérol dans le sang. Veillez à conserver quelques gouttes d’huile brute (huile mélangée de colza ou de lin) riche en oméga 3.
  • L’apport en calcium ne doit pas être négligé car il est crucial pour le développement du squelette et des dents du bébé. Les médecins recommandent de consommer trois produits laitiers par jour. Pensez également aux eaux minérales riches en calcium.

Calcium

  • Surveillez attentivement vos apports en magnésium. Lorsque vous êtes enceinte, votre taux de magnésium augmente afin de fournir au bébé les nutriments nécessaires à sa croissance. Les légumineuses, le chocolat noir, les céréales complètes et les fruits oléagineux sont tous des sources naturelles de magnésium.
  • Buvez beaucoup d’eau et essayez-la avant toute autre boisson industrielle ou sucrée.

Pourquoi l’eau est-elle si importante ?

Selon l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé), une femme enceinte doit consommer environ 2,5 litres de liquide par jour pendant toute la durée de sa grossesse. Le café et le thé doivent être consommés en quantités modérées. Une consommation élevée de caféine peut affecter le rythme cardiaque du bébé. Ce n’est pas grave, mais il faut le vérifier régulièrement.

L’eau joue un rôle crucial dans la croissance du bébé. Elle est une source de minéraux et de nutriments vitaux qui aident le fœtus à se développer correctement. En outre, le liquide amniotique dans lequel baigne le bébé a besoin d’eau pour se reconstituer après des infections et des chocs et pour maintenir la température à un niveau constant.

Pour les femmes enceintes, l’eau peut contribuer à augmenter la circulation sanguine afin de garantir le bon fonctionnement des reins et d’éviter des problèmes tels que la constipation due aux changements hormonaux, les infections des voies urinaires ou les crampes qui sont courantes chez les femmes enceintes.

Quels poissons faut-il consommer pendant la grossesse ? Thon, saumon, crevettes, moules, saumon Quels sont les choix de fruits de mer les plus délicieux ?

Les fruits de mer sont une excellente source d’acides gras essentiels et de nutriments et constituent un excellent allié pour les femmes enceintes. Les vitamines, les protéines, le zinc, le fer et les oméga 3 sont nombreux. Sachez toutefois qu’il existe de nombreux poissons qui ont un effet similaire sur l’organisme. Certains peuvent être nocifs et toxiques pour la santé du fœtus.

Selon Sante Publique France, il est conseillé aux femmes enceintes de consommer du poisson au moins deux fois par semaine pour profiter de leurs bienfaits. Pour réduire le risque de chute, il est conseillé de conserver le poisson en bon état en ne rompant pas la chaîne du froid, et de le cuisiner en toute sécurité. N’ayez pas peur de mélanger les espèces parmi notre sélection d’espèces de poissons bénéfiques pour votre organisme ainsi que pour la croissance de votre enfant :

  • Morue
  • Cabillaud
  • Merlan
  • Lieu jaune
  • Saumon (cuit)
  • Sardines
  • Maquereau

Saumon

Les fruits de mer doivent être consommés avec prudence pendant la grossesse car les aliments crus peuvent entraîner des infections. S’ils sont cuits et consommés avec modération, ils sont sans danger pour la santé du bébé.

Quels sont les aliments à éviter au cours de ma grossesse ?

Les aliments à éviter sont ceux qui provoquent la toxoplasmose. Il s’agit d’une maladie qui se manifeste par l’apparition de parasites. Cette affection est dans la plupart des cas inoffensive, sauf pour les femmes enceintes. En réalité, le parasite pourrait pénétrer dans le placenta, puis infecter le fœtus (et provoquer des malformations congénitales graves). Ce parasite se trouve dans les plantes, dans le sol et même dans la viande. Par conséquent, pour être sûr, il est recommandé d’éviter la viande crue ou le poisson cru comme le carpaccio, les œufs préparés sous forme crue ainsi que le tartare. Faites attention à la cuisson de vos protéines en faisant bien cuire vos poissons et viandes, et jamais au micro-ondes. Pour vos fruits et légumes, veillez à toujours bien les nettoyer.

Le foie gras :

Même si c’est la période de l’année, il est déconseillé de le consommer, ainsi que tout autre type de foie. Il est généralement cru ou partiellement cuit. Si vous décidez de le consommer, faites-le cuit. Dans le même groupe alimentaire, méfiez-vous de la consommation de charcuterie, comme le pâté, les rillettes ou les produits en gelée.

Fromage au lait cru

Le lait cru est susceptible d’être contaminé par des bactéries. Ne consommez pas de fromages à pâte molle au lait cru, comme le camembert, le brie, le fromage de chèvre frais, la feta ou les coulommiers pendant votre grossesse afin de réduire le risque d’infection. Si vous utilisez d’autres types de fromage, veillez à enlever la croûte.

Il est préférable de consommer des produits laitiers, y compris des fromages fabriqués à partir de lait stérilisé ou pasteurisé (UHT).

Les produits à base de soja ou dérivés du soja :

Ils contiennent une hormone qui peut nuire au fœtus et altérer le système hormonal. L’effet du soja sur la santé des femmes enceintes n’a pas été établi, mais par mesure de précaution, il est conseillé de limiter la consommation de soja. De plus, les phytoestrogènes présents dans ces produits sont absorbés dans le lait maternel.

L’alcool :

S’il y a une chose à bannir sans exception, c’est bien l’alcool ! Sa consommation affecte directement le cerveau du fœtus en développement, et les résultats peuvent être dévastateurs : ralentissement de la croissance et dommages au système nerveux, malformations, alcoolisme fœtal et, à long terme, retard intellectuel et troubles du comportement. L’alcool est également présent dans le lait maternel, ce qui pourrait causer de graves dommages au futur bébé.

Cheef repas minceur livrés à domicile

Pourquoi ne pas consommer de sushi ?

Les sushis, sashimis et tarama sont tous composés de poisson cru et peuvent être porteurs de la listériose, une infection bactérienne. Pour prévenir cette maladie d’origine alimentaire, le poisson doit être bien cuit et, bien sûr, plus de sushi ! Outre l’anisakiase, le parasite qui cause la listériose est également responsable du déclin de la santé reproductive du fœtus. Ces infections peuvent entraîner des conséquences graves et irréparables telles que des malformations neurologiques, cardiaques ou oculaires. Le choix des aliments et leur qualité ne doivent donc jamais être pris à la légère ! En cas d’intoxication alimentaire, il est crucial de consulter immédiatement un médecin pour éviter toute complication.

Quel type de fruit une femme enceinte doit-elle choisir ?

Les fruits présentent de nombreux avantages pour la santé de la mère et de l’enfant et peuvent être consommés de manière limitée tout au long de la grossesse. Les besoins nutritionnels sont plus importants et l’envie de grignoter est plus grande pendant la grossesse. Les fruits peuvent être une excellente alternative aux aliments industriels qui sont soit trop sucrés, soit trop gras.

De plus, les fruits aident à réguler le transit. En effet, de nombreuses femmes enceintes connaissent des problèmes de constipation pour des raisons hormonales et les fibres présentes dans les fruits peuvent aider à lutter contre la constipation.

La plupart des fruits vous apportent tous leurs bienfaits : fruits rouges (groseilles et framboises, mûres, fraises, cerises, etc. ) ; pommes, raisins, nectarines et pêches ; fruits secs (encore plus riches en fibres que lorsqu’ils sont frais). Les pruneaux sont une excellente option en cas de constipation.

Si vous attendez un enfant, choisissez des fruits riches en folate (vitamine B9). En effet, elle joue un rôle clé dans la croissance du nourrisson et du système nerveux. Il est préférable pour les futures mamans d’augmenter leur consommation de cette vitamine. L’acide folique se trouve dans tous les végétaux, et est particulièrement présent dans les fruits à coque (noix, noisettes, amandes, noisettes,…), les kiwis et les fruits rouges, ainsi que dans les bananes, les litchis, les agrumes, les mangues et même les melons. N’hésitez pas à servir un verre de jus de fruits afin de diversifier les plaisirs.

Outre l’acide folique, les fruits regorgent d’autres vitamines, notamment B6 et C. Les vitamines B6 sont un atout bénéfique pour lutter contre les nausées qui peuvent survenir en début de grossesse. La vitamine C, que l’on trouve surtout dans les agrumes, améliore l’immunité et aide à fixer le fer afin de ne pas développer d’anémie.

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel, parfois appelé diabète de grossesse, est une affection qui peut être constatée chez certaines femmes enceintes à mi-parcours de la gestation. Selon l’OMS, le diabète gestationnel est une affection qui affecte la tolérance au glucose, ce qui peut entraîner une hyperglycémie de degré variable. Le diabète de la future maman doit être surveillé de près pour éviter des difficultés au bébé. Il est essentiel de suivre un régime équilibré et de choisir des produits qui n’augmentent pas le taux de sucre dans le sang. Il est recommandé de consulter un médecin pour détecter toute complication potentielle et de suivre un plan de régime adapté à vos besoins spécifiques.

Soyez active pendant votre grossesse

Être enceinte ne devrait pas être une raison d’arrêter de faire de l’exercice régulièrement, sauf si des preuves médicales s’y opposent. Bien sûr, vous ne courrez pas de marathon, mais une activité physique modérée peut apporter de nombreux avantages. Bouger améliore votre forme physique et votre bien-être, diminue l’excès de poids et le risque de diabète gestationnel et améliore la qualité du sommeil et le mode de vie en général.

Être en bonne santé pendant la grossesse et suivre des habitudes alimentaires saines garantira votre santé et celle de votre bébé. Au cours des neuf premiers mois de votre grossesse, votre alimentation influence le développement et la croissance de votre bébé. C’est l’occasion de découvrir ce qui vous convient le mieux, de savourer des aliments variés et de mener une vie active. En fin de compte, manger pendant la grossesse n’est pas une restriction ; il n’y a pas de restrictions et les motifs qui vous poussent à suivre un régime alimentaire sain sont la plus grande motivation.