Candidose : les traitements naturels efficaces contre l’infection à candida albicans

Les infections fongiques affectent plus d’un milliard de personnes dans le monde, et en France il y a plus d’un million de personnes qui souffrent de maladies fongiques graves qui ont un effet significatif sur leur vie, et leur évolution peut être fatale [1 2.

La candidose, l’une de ces maladies est une maladie fongique causée par la levure Candida sp. Dans cet article, des informations sur les différentes formes de candidose et leurs causes, ainsi que leurs symptômes, et évidemment des remèdes naturels qui peuvent être utilisés à différents stades de la maladie et un inventaire des aliments à prendre en compte et à éliminer pour s’améliorer.

Alimentation anti candidose : on aperçoit du curcuma, du vinaire de cidre, du chou frisé, du gingembre, du kimchi et de l'ail posés sur une table en bois blanc

Qu’est-ce que la candidose exactement ?

Avant d’en savoir plus sur les possibilités de traitement de la candidose, il est important de connaître le type d’affection dont il s’agit afin de pouvoir agir plus efficacement contre elle.

Définition de la candidose, types de candida, etc.

La candidose peut être décrite comme une maladie fongique causée par une levure (une sorte de champignon) connue sous le nom de candida. Certaines espèces de candida peuvent provoquer une infection chez l’homme. L’espèce la plus courante est le Candida albicans, mais il en existe beaucoup d’autres.

Ces dernières années, en particulier, on a assisté à une croissance alarmante des espèces de candida non albicans comme :

  • C. Glabrata ;
  • C. Parapsilosis ;
  • C. Tropicalis ;
  • C. Krusei ;
  • C. Auris.

Elles sont également plus susceptibles d’être intolérantes aux médicaments antifongiques et pourraient être capables de propager des épidémies. En fait, ces souches ont tendance à être résistantes aux antifongiques les plus fréquemment utilisés pour traiter les infections à candida, comme le fluconazole.

Parties du corps susceptibles d’être infectées par le Candida

Si les candidoses buccales (langue et gencives, palais) et digestives (intestinales) sont les plus répandues, le candida peut également infecter d’autres parties de notre corps, comme l’anus (candidose anale), les mamelons (candidose mammaire), le pénis ou la vulve (vulve ou candidose génitale), la peau (candidose cutanée) et la gorge, l’œsophage et les lèvres, le nez (candidose nasale) et les plis aisselles, aine pied, poumons (candidose pulmonaire) ongles, yeux (candidose oculaire) et oreilles.

La différence entre une candidose invasive, chronique, systémique et une candidémie

Normalement, le candida peut se trouver sur la peau ainsi qu’à l’intérieur du corps dans des zones comme la gorge, la bouche et l’intestin, ainsi que le vagin, mais sans causer de problèmes.

Cependant, il peut devenir un problème et provoquer une infection lorsqu’il devient incontrôlable ou pénètre plus profondément dans le corps (par exemple dans les organes internes, comme le cœur, les reins ou le cerveau). Lorsque le champignon pénètre dans la circulation sanguine, on parle de candidose invasive ou de candidémie. Si le champignon infecte un ou plusieurs organes du corps, voire le corps entier, on parle de candidose systémique ou de candidose généralisée.

Dans ces cas d’extrême gravité de la maladie qui surviennent généralement après un cathétérisme, une intervention chirurgicale, etc. Il est crucial de diagnostiquer la maladie le plus tôt possible, car le risque de décès associé à cette affection est extrêmement important (jusqu’à 50 %).

La candidose chronique, au contraire, est une maladie omniprésente et peu connue en France. Aux États-Unis, les études épidémiologiques les plus récentes ont révélé qu’environ 80 millions d’Américains souffrent de candidose chronique. En France, il n’existe pas d’études qui mesurent la prévalence de la maladie, mais les estimations suggèrent qu’un tiers de la population française, en particulier les femmes, souffre d’une manière ou d’une autre de candidose chronique.

Programme d’assistance

Quels sont les avantages de suivre le programme d’ assistance créé par un expert ?

Justine Lamboley, naturopathe spécialiste du candida albicans. Elle propose un programme d’accompagnement continu pendant six semaines. Pour seulement 39 EUR Le programme comprend :

Quatre phases : revitalisation, régénération, détoxification et stabilisation ; un programme clair semaine par semaine ;
Accès aux compléments alimentaires que Justine met à la disposition de ses consultants ;
de nombreux conseils essentiels ;
des bonus à découvrir.

Dans sa présentation, l’experte répondra à vos questions et vous dévoilera ses secrets :
Maîtriser le candida albicans en 6 semaines

Les symptômes de la candidose sont similaires à ceux de la candidose

Les symptômes associés à la candidose peuvent être variés et varient en fonction de l’hôte, c’est pourquoi le diagnostic peut être difficile. Examinons la liste des signes possibles de la candidose.

Candidose digestive

Il existe plusieurs types de candidose, comme nous l’avons vu par le passé, et chacun d’entre eux a son propre ensemble de symptômes et de manifestations. Le candida est naturellement présent dans le tube digestif, et la candidose digestive est de loin l’affection la plus courante, car c’est l’endroit idéal pour se multiplier.

La candidose digestive peut se manifester dans l’œsophage. On parle alors de candidose œsophagienne. Les symptômes comprennent la sensation de brûlure lors de l’ingestion d’aliments (pyrosis) et la sensation de gêne ou de blocage du passage des aliments dans l’œsophage (dysphagie). La muqueuse peut être affectée et des marques blanches sont visibles.

Homme qui se tient le ventre avec les deux mains sur son ventre. Plan de près.Le candida peut également se développer dans le tube digestif, où la muqueuse du côlon, ou des ulcérations de l ‘estomac et du côlon sont visibles lors de l’examen. Les symptômes associés à cette affection sont des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements.

D’autres symptômes digestifs, tels que des problèmes de transit (diarrhée ou constipation), des gaz, des ballonnements ou une constipation peuvent également en être la cause.

Candidose buccale

Cette candidose typiquement superficielle est aussi parmi les candidoses les plus couramment rencontrées. Comme son nom l’indique, la candidose buccale est une affection de la bouche. Elle peut toucher la langue et le palais, les gencives ainsi que l’intérieur des joues et les lèvres, la gorge et même l’oropharynx.

Ce type de candidose est prévalent chez les enfants, ainsi que chez les personnes dont le système immunitaire est faible, comme celles qui souffrent du VIH ou d’un cancer. Cependant, elle peut également toucher des individus en bonne santé, et elle peut être extrêmement douloureuse ou indolore.

Candidose orale : la langue est duveteuse et blanche à cause du champignon candida albicans Les symptômes de ce type de candidose comprennent le muguet buccal (plaques blanchâtres veloutées), des plaies buccales et une gêne lorsque vous avalez ou parlez.

N’hésitez pas à contacter votre médecin si l’affection devient douloureuse ou si vous constatez une fièvre.

Candidose génitale ou urogénitale

La candidose génitale peut se rencontrer chez les femmes car le candida est un champignon qui réside naturellement dans le vagin.

Pour les femmes, on parle de candidose vaginale ou vulvaire (vulvovaginite) lorsque le candida se développe anormalement et provoque divers symptômes. Ces symptômes comprennent une pléthore de pertes blanches inodores (leucorrhée), des démangeaisons qui peuvent être intenses (prurit) ainsi qu’une sensation de brûlure ou une gêne locale pendant les rapports sexuels.

Chez l’homme Bien que la candidose ne se manifeste généralement pas, les symptômes peuvent également être présents en cas d’infection. La candidose mycosique, également appelée balanite candidosique chez l’homme, se manifeste sous la forme d’une inflammation du prépuce et du gland qui démange. Dans de rares cas, les lésions peuvent évoluer vers un phimosis, un écoulement clair.

La candidose mammaire (allaitement)

La candidose mammaire est une affection qui touche les seins des femmes, principalement autour du mamelon. Cette affection se manifeste par l’apparition d’une éruption cutanée rouge et brillante. Lorsque le champignon s’aggrave, la peau peut être enflée et se fissurer.

Comme pour les autres maladies à candida, les démangeaisons, les brûlures et les douleurs sont des signes typiques. Les infections fongiques du sein peuvent également produire une mauvaise odeur. Chez certaines femmes, les seins apparaissent douloureux sans que l’on puisse identifier le point sensible ou la bosse, ou bien on a la sensation d’un coup de poignard sur les seins, derrière le mamelon.

Candidose des ongles et candidose cutanée

La candidose cutanée est une infection de la peau causée par le champignon candida. Si le candida se développe trop sur la peau, une infection peut en résulter.

La candidose cutanée se présente souvent sous la forme d’une éruption cutanée rouge et prurigineuse qui se situe généralement dans les plis de la peau. Cela est dû au fait que les champignons candida se développent dans les zones humides et chaudes. C’est la raison pour laquelle la maladie affecte fréquemment les zones avec des plis de la peau. Cela inclut des zones telles que les aisselles, l’aine, le coin de la bouche, entre les doigts ou les orteils ainsi que sous les seins.

Dans certains cas, l’infection peut créer des fissures et une gêne au niveau de la peau. Des pustules et des cloques peuvent être observées.

Il est important d’ en être conscient : Les bébés peuvent également développer une candidose de la peau, notamment des fesses (érythème fessier). La couche-culotte est le milieu idéal pour la candidose.

Candidose de l'ongle (mycose) : l'ongle du gros orteil est jaune et se dédoubleCandidature des ongles Le candida peut provoquer des infections de l’ongle ou des bords, ce qui est connu sous le nom d’onychomycose à candida, également appelée candidose des ongles. L’onychomycose commence généralement par l’inflammation de la peau autour de l’ongle (périonyxis). La peau devient alors tendue, et parfois douloureuse et érythémateuse. Dans certains cas, il peut y avoir du pus. L’ongle devient opaque ou jaune ; il s’épaissit, se fend ou se fissure, et peut même tomber complètement.

Candidose chronique

Dans le cas d’une candidose chronique, une myriade de symptômes peuvent se manifester, dont une combinaison de

  • des problèmes digestifs : constipation, diarrhée ou une combinaison des deux ; syndrome du côlon irritable ; gaz et ballonnements ; spasmes, crampes, langue surchargée (parfois blanche) et mauvaise haleine.
  • les maladies neurologiques telles que la dépression, la fatigue, les maux de tête, les sautes d’humeur, les pertes de mémoire, le brouillard mental, la dépression, l’anxiété, la narcolepsie et les envies de sucres
  • des troubles génitaux : cystite, vulvovaginite, dysménorrhée, perte de libido et/ou endométriose.

Il est important de savoir que si vous êtes constamment fatigué, que vous vous sentez démotivé et que vous prenez du poids rapidement (avec l’envie de sucre) et que vous souffrez de problèmes digestifs (gaz, ballonnements), une candidose chronique pourrait en être la cause.

Causes et diagnostic de la candidose

Causes de la candidose

L’utilisation d’antibiotiques et les mauvaises habitudes alimentaires (aliments industriels, transformés et sucrés) sont généralement la première cause de la candidose car elles affaiblissent l’immunité et constituent un terrain propice à son développement.

La chimiothérapie peut également être à l’origine d’une fongémie (présence de champignons dans le sang) causée par Candida albicans. La colonisation vaginale augmente en cas de diabète sucré, de grossesse et d’utilisation de contraceptifs oraux. La candidose orale peut être étroitement liée au VIH. Plus de 90 % des patients séropositifs souffrent de candidose.

Comme pour les patients atteints de leucémie ou de lymphome, en raison du traitement par corticostéroïdes et médicaments cytotoxiques, leur système immunitaire est affaibli, ce qui entraîne des infections à candida.

D’autres facteurs contribuent à la candidose, notamment le myxœdème, la tuberculose et l’hypoparathyroïdie. La maladie d’Addison est une autre carence nutritionnelle (notamment en vitamine A, B6 et fer) ; le tabagisme, les prothèses dentaires mal entretenues ; les cathéters, les tubes intraveineux et les valves cardiaques, ainsi que les nourrissons et les personnes âgées [33].

Quel est le processus de diagnostic ?

Le traitement de la candidose ainsi que sa prise en charge reposent sur deux éléments : la détection précoce et l’identification des souches liées à la candidose. En fait, l’utilisation du bon traitement antifongique est essentielle. Par exemple, C. Albicans est extrêmement sensible aux traitements azolés, tandis que les souches non albicans, telles que C. Glabrata et C. Krusei, ne tolèrent pas cet ingrédient antifongique.

Comment identifier une candidose ? En fait, ce n’est pas aussi facile dans le cas d’une candidose digestive. En effet, une candidose digestive est plus difficile à détecter que la vaginite à candida ou le muguet buccal car ces moisissures sont capables de créer un biofilm qui permet au champignon de se coller à l’épithélium intestinal. Il n’est donc pas toujours présent dans les selles, c’est pourquoi la coproculture n’est pas toujours une bonne idée. La coproculture n’est pas très fiable.

De plus, lorsque l’on évoque les symptômes chez le médecin, la variété et la diversité des symptômes font que les médecins ne pensent souvent pas à la possibilité d’une candidose et les tests sanguins ne sont pas aussi fréquents. Il est néanmoins essentiel de parler à votre médecin lorsque vous soupçonnez une candidose, ou d’autres signes, afin d’écarter toute autre maladie possible.

Si votre visite médicale n’aboutit pas, nous vous suggérons de consulter un naturopathe qualifié. De nombreux naturopathes connaissent bien ce problème et sont en mesure de vous poser une série de questions sur votre mode de vie pour vous aider à diagnostiquer la maladie.

Certains naturopathes peuvent également suggérer des analyses d’urine, par exemple la mesure des métabolites organiques urinaires (UOM) que proposent certains laboratoires. Il existe de nombreux marqueurs propres à la candidose, notamment le D-Arabinitol et l’arabinose, ainsi que le tartrate [44.

Si elle est détectée, la candidose doit être traitée le plus rapidement possible, car il faut parfois beaucoup de temps pour s’en débarrasser si elle est présente dans l’organisme depuis longtemps.

Remèdes naturels contre la candidose chronique

La stratégie la plus efficace pour lutter contre la candidose ne consiste pas seulement à traiter la levure en utilisant un traitement contre les champignons, mais à restaurer le microbiote de son organisme et à améliorer son système digestif et immunitaire. Ainsi, des traitements personnalisés (phytothérapie aromathérapie, phytothérapie et probiotiques, ainsi que prébiotiques et probiotiques et compléments alimentaires) permettent de lutter contre les infections fongiques, de renforcer le système immunitaire et d’améliorer le fonctionnement de l’intestin. Ces traitements, bien que recommandés pour les candidoses chroniques de l’appareil digestif, peuvent également aider à lutter contre les candidoses orales ou vaginales.

Que pensez-vous d’un programme d’ aide élaboré par un expert ?

Justine Lamboley, experte en naturopathie sur le candida albicans, propose un programme d’aide de six semaines. Pour seulement 39 EUR, le programme comprend :

Quatre phases : revitalisation, détoxification régénération, stabilisation et revitalisation ; un planning organisé semaine par semaine ;
un accès aux compléments alimentaires que Justine donne à ses consultants ;
de nombreux conseils essentiels ;
des bonus à explorer.

Dans son programme, l’experte répond à vos questions et vous révèle ses secrets :
Réguler le candida albicans en 6 semaines

1. Inhiber le développement du Candida

L’étape initiale consiste à se tenir à l’écart de toutes les substances qui favorisent le développement du candida. Pour ce faire, vous devez réduire votre consommation d’alcool, de sucres, de céréales (gluten) ainsi que de tabac et d’antibiotiques.

Régime anti-candida : les aliments à éviter

La modification de votre alimentation est une étape cruciale dans le traitement de la candidose car ce champignon se nourrit essentiellement de sucre. Il faut donc se tenir à l’écart de toutes les sucreries qui contiennent du glucose, du fructose, du lactose, du miel, ainsi que des édulcorants artificiels comme l’aspartame. Exit le chocolat, les bonbons, les biscuits, le sirop d’érable, etc.

Mauvaise nouvelle pour les Français et leur traditionnelle « baguette camembert » Aussi, il est indispensable de supprimer la consommation de farine de blé (pains et viennoiseries, biscuits) et les aliments riches en lactose (crème de lait, fromage, etc.). En effet, les produits laitiers riches en lactose se transforment en sucres et en acides gras saturés dont se nourrissent les levures.

La règle générale est de se tenir à l’écart de tous les produits sucrés, gras et transformés. On évite de manger des aliments frits, des margarines et des huiles raffinées, et on choisit des graisses saines.

Pour la viande, on ne mange plus de viandes biologiques qui sont bourrées d’antibiotiques ni de viandes transformées.

En ce qui concerne les légumes, il faut se méfier de la consommation de légumes féculents qui sont riches en sucre, notamment les patates douces, les betteraves et les pommes de terre. Pomme de terre. La majorité des fruits contiennent du sucre et doivent être supprimés de votre alimentation dès que votre corps s’est nettoyé.

Certains produits contiennent également de la levure comme les pains, les pâtisseries, la bière, la pâte à pizza, les champignons, etc. Ce sont les aliments à éviter. Ils doivent être évités.

En ce qui concerne les boissons, il est essentiel d’arrêter de consommer de l’alcool, des sodas et des jus de fruits. Le café et le thé sont tous deux des stimulants qui peuvent déclencher la libération de sucre dans le foie, il faut donc rester à l’écart de ces boissons. Les tisanes, l’eau et les jus de légumes sont les seules boissons légales.

Candidiasis Les aliments à éviter

Vous pouvez clairement voir que la liste des aliments à éviter pour combattre la candidose est longue. Mais quels sont les meilleurs aliments à consommer ? En voici une liste :

  • Des ails blancs et légèrement verts sont entassés dans un panier en osierL ail est une source d’allicine, une substance chimique qui a des propriétés antifongiques et peut ralentir la croissance du candida. Consommez l’ail sous forme crue si vous le pouvez. [5].
  • Le gingembre possède également des composants anti-inflammatoires et antifongiques (gingérols et shogaols). Ces ingrédients actifs jouent un rôle dans le maintien de niveaux normaux de bactéries. Ils peuvent donc aider à stopper une croissance excessive et à rétablir l’équilibre [66].
  • Graines de lin, sésame, chia Ces graines sont riches en oméga-3 et en protéines et contiennent des polyphénols qui aident à la croissance des bactéries probiotiques. Elles aident également à réduire la croissance du candida. Pour profiter de leurs bienfaits, assurez-vous de les écraser d’abord ! [7, 8]
  • Vinaigre de cidre : C’est le seul vinaigre qui est recommandé dans un régime spécifique pour combattre la candidose. De nombreuses études ont prouvé ses effets sur les cellules des bactéries et la structure protéique de leurs cellules [99.
  • Les jus et légumes verts Ces fruits et jus de légumes sont riches en chlorophylle. Le Candida n’est pas fan de la chlorophylle car c’est un champignon anaérobie qui vit dans un environnement pauvre en oxygène [1010].
  • Les légumes crucifères (brocoli, choux de Bruxelles, roquette, chou, radis), la choucroute et les légumes lacto-fermentés Les légumes crucifères n’ont pas seulement un effet antibactérien, mais ils contiennent aussi des isothiocyanates. Il s’agit de composés riches en soufre et en azote, qui peuvent inhiber la croissance d’agents pathogènes comme le Candida. La choucroute et le kimchi, par exemple, sont riches en probiotiques, qui contribuent à rétablir l’équilibre de la flore intestinale.
  • Les fruits autorisés comme la pomme, le citron et les poires, les cerises et les fruits rouges.
  • Les protéines végétales comprennent les algues et les légumineuses.
  • Les oléagineux : amandes, noisettes, noix de cajou, châtaignes. Faites attention à leur qualité car ils sont des aimants à moisissures. Il est recommandé de les faire tremper au moins 3 heures dans l’eau pour se débarrasser des moisissures. Les pistaches et les cacahuètes sont à éviter.
  • Une demi noix de coco sur une table en boisLes huiles : l’huile de noix de coco est très probablement la plus connue des éradications de candida en raison de ses acides gras antifongiques qui inhibent la croissance des levures et de l’acide caprylique, qui traite les levures candida, et de l’acide laurique qui favorise la santé des intestins. Cependant, ce n’est pas la seule option. Les huiles d’olive, de lin, d’onagre ou d’avocat contiennent également des antioxydants qui combattent ce champignon. De plus, l’acide oléique qu’elles contiennent aide à réduire l’inflammation en général et renforce le système immunitaire [1212].
  • Stevia : Parce que le candida se nourrit principalement de sucre, la stévia est un excellent édulcorant alternatif. Elle contient également des propriétés antifongiques, anti-inflammatoires et antibiotiques. En outre, il aide à équilibrer le pancréas, qui est généralement faible en cas de candidose.
  • Les épices (curcuma, cannelle poivre noir feuilles de laurier graines de cumin noir cayenne, cumin anis, clous de girofle et cumin) ont chacune des propriétés antifongiques contre le candida [14-17Les spores de candida sont une cause commune d’infection [14-17.
  • Autres 18 : Oignons tomates [19] et propolis (20) sont efficaces pour diminuer l’activité de Candida albicans.

Il est important de savoir que si vous mangez du poisson ou de la viande, choisissez des poissons et des viandes biologiques pour éviter les antimicrobiens qu ‘ils contiennent. Faites-les cuire à la vapeur ou en papillote.

Combien de temps dois-je suivre ce régime ? Quand dois-je revenir au régime traditionnel ?

Après la disparition des signes de la maladie du candida albicans, il est possible d’introduire des aliments spécifiques. Mais il est crucial de veiller à ne pas reproduire les mêmes comportements qui ont provoqué la croissance anormale du champignon. En fait, il est important de se rappeler que le candida albicans est le résultat de conditions malsaines. Ainsi, un retour au régime qui favorise sa croissance stimulera invariablement son retour en force dans l’organisme.

Il est essentiel de réaliser que le régime alimentaire moderne conventionnel n’est pas suffisant pour répondre à la majorité des besoins essentiels de notre corps. Il convient donc d’encourager une alimentation plus saine sur une base régulière. Quelques écarts mineurs pourraient être envisagés, en fonction de l’état de santé de chaque personne. De plus, certains aliments doivent être introduits régulièrement une fois que la présence de candida albicans a diminué. Par exemple, les légumes et les fruits.

2. Renforcez votre système immunitaire

Il est également important de veiller à renforcer le système immunitaire. Pour ce faire, en plus d’une alimentation saine et équilibrée, nous vous recommandons d’adopter un horaire de sommeil adéquat et réparateur (7h à 8h minimum) et de prévoir un exercice physique modéré de minimum 30 minutes par jour et une activité physique intense par semaine.

Les probiotiques pour la prévention du candida

Vous pouvez obtenir des probiotiques dans votre alimentation (kéfir ou kombucha), légumes lacto-fermentés) ou par le biais de compléments alimentaires. Des essais cliniques ont prouvé que les probiotiques pouvaient réduire la colonisation vaginale, orale et du tractus entérique par les agents pathogènes du candida. Les probiotiques ont réduit les symptômes et les signes dans la sphère clinique et, dans certains cas, diminué la fréquence des infections fongiques invasives qui affectent les patients gravement malades [2121.

> Probiotiques et candidose vaginale chez des patients souffrant de candidose vaginale, Lactobacillus plantarum a réduit l’inconfort vaginal après un traitement conventionnel, a augmenté les niveaux bactériens vaginaux ainsi que restauré le pH vaginal22. Dans un essai clinique, l’utilisation de L. Plantarum a été associée à une réduction de trois fois le risque de récidive de la candidose vulvo-vaginale [2323]. L. Fermentum et L. Fermentum ainsi que. Acidophilus préservent le biofilm vaginal et préviennent les infections vulvovaginales dues au candida chez les femmes [24]. Lactobacillus reuteri seul ou en association avec L. Rhamnosus a inhibé le développement de candida dans le vagin [25,26]. Dans le vagin, le traitement par Saccharomyces cerevisiae a eu un effet positif sur l’évolution de la candidose vaginale en accélérant la clairance (élimination) des candida [27].

> Probiotiques et candidose orale ou intestinale L. Rhamnosus peut prévenir la colonisation du tractus entérique par des espèces liées à la candidose chez les nouveau-nés prématurés [2828]. Une supplémentation en L-reuteri oral a réduit la candidose plus efficacement que la nystatine chez les prématurés. Elle s’est également avérée plus efficace pour réduire le taux de septicémie [29, 30]. De plus, il a été prouvé que les comprimés de L. Reuteri combattent la candidose orale chez les patients âgés [3131]. Enfin, S. Cerevisiae, administré par voie orale, a colonisé les intestins de volontaires sains. Certains chercheurs pensent qu’il pourrait concurrencer et même remplacer les espèces de candida résidentes [32cerevisiae, administré par voie orale, a colonisé les intestins.

Où puis-je acheter des probiotiques efficaces qui combattent le candida ? Si vous êtes à la recherche des meilleurs probiotiques, voici un produit fantastique que vous pouvez consulter. Il contient les souches qui se sont avérées efficaces contre le candida, notamment L. Plantarum, L. Acidophilus et L. Rhhamnosus.

En bref : en plus de renforcer notre immunité naturelle, les probiotiques Lactobacillus et Saccharomyces ont stoppé ou aidé à éliminer les infections à candida dans diverses études cliniques.

Des plantes qui aident à renforcer votre système immunitaire et à combattre le candida

Si vous cherchez à donner un coup de pouce à votre système immunitaire plusieurs fois par an, n’ayez pas peur d’utiliser des plantes qui renforcent votre système immunitaire. Elles vous aideront à renforcer votre système immunitaire au moment où vous en avez le plus besoin, par exemple au début de l’hiver ou lors d’une infection, lorsque vous vous sentez le plus vulnérable.

Les plantes suivantes ne sont pas seulement efficaces contre divers virus, mais aussi contre les infections à candida. Vous pouvez donc faire d’une pierre deux coups :

Culture du reishi : Des champignons à la tète plate rouge et aux bords jaunes poussent sur un mur Reishi

Il s’agit de l’un des champignons médicinaux les plus connus, utilisé dans la médecine chinoise. Originaire d’Asie et utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise depuis plusieurs milliers d’années, le reishi est utilisé traditionnellement pour renforcer le système immunitaire, augmenter la vitalité et combattre les problèmes liés au vieillissement.

Une étude a prouvé l’efficacité contre le candida dans la bouche en mélangeant le reishi et le dentifrice [33L’étude a montré que le reishi était efficace contre le candida oral en le mélangeant au dentifrice.

> Où puis-je acheter du reishi ? Voici un magasin que nous recommandons car leur Reishi est parmi leurs meilleurs produits disponibles : voir le produit. Le Reishi est un extrait organique qui a été titré à 60% de polysaccharides et à un minimum de 20% de bêta-glucanes. Ce sont ses ingrédients actifs.

Tulsi

Le Tulsi, également appelé basilic sacré, est connu pour ses nombreux bienfaits pour la santé et est un ingrédient populaire de la médecine ayurvédique indienne. Il est utilisé dans de nombreuses situations, comme le stress, l’anxiété et le diabète, ainsi que l’hypercholestérolémie et pour renforcer le système immunitaire.

Des études ont également révélé ses propriétés antifongiques contre le Candida albicans [34 35, 34[34, 35].

Trois racines de ginseng sur un plateau en bois. Ginseng

Les bienfaits du ginseng sur la santé sont largement reconnus. Pendant de nombreux siècles, il a été utilisé comme une plante médicinale aux propriétés puissantes et saines. Il est toujours utilisé dans la médecine asiatique, parallèlement aux dernières avancées de la science.

La communauté scientifique a ainsi confirmé son efficacité. Les ginsénosides sont les composés présents dans la plante qui ont des effets antifongiques en modifiant la structure de la membrane cellulaire du champignon [36Les ginsénosides perturbent la structure de la membrane cellulaire du champignon [36.

> Où puis-je acheter du ginseng ? Voici un ginseng de haute qualité : voir le produit. Il est extrêmement riche en ginsénosides qui est le principal principe actif du ginseng. L’idéal pour profiter de ses effets sur la vitalité et l’énergie ! Il est extrêmement efficace pour réduire la digestion, le stress et les fonctions cérébrales, ainsi que le système immunitaire.

Amla

L’Amla est un arbre originaire de l’Inde dont le nom sanskrit se traduit par « infirmière », ce qui fait référence à ses nombreuses propriétés pour traiter les maux du corps. Les remarquables bienfaits de ses baies pourraient être dus à sa forte teneur en vitamine C. L’Amla est également considéré comme un régénérateur efficace, qui peut ralentir le processus de vieillissement et retarder les processus dégénératifs.

De plus, une étude a démontré que l’extrait d’amla réduit de manière significative l’adhésion de C. Albicans aux cellules épithéliales buccales humaines ainsi qu’aux surfaces acryliques des prothèses dentaires [3737].

> Où puis-je acheter de l’amla ? Voici un complément alimentaire sous forme de poudre 100 % organique. C’est un excellent rapport qualité-prix, il est certifié non-OGM, sans pesticides, et séché à la température de base. 5percent de réduction en utilisant le coupon MESBIENFAITS5.

Des dizaines d'échinacées de couleurs roses, blanches et rouges dans un champ Echinacea

En plus d’être largement utilisée pour traiter les symptômes de la grippe et du rhume, l’échinacée est généralement utilisée pour traiter les infections bactériennes et fongiques. En particulier, elle est efficace pour combattre le Candida albicans en modifiant la fonction de la paroi cellulaire fongique [38Il aide également à traiter le Candida albicans en perturbant les fonctions du champignon.

> Où puis-je acheter de l’échinacée ? Voici un complément alimentaire disponible sous forme de gélules, titré en échinacosides (2 %) ainsi qu’en acide chicorique (4 %) voir produit. C’est un excellent rapport qualité/prix, il est certifié sans OGM, sans pesticides et testé avec des molécules actives.

3. Contribuer au processus de détoxification de l’organisme.

En cas de candidose chronique c’est-à-dire présente sur une durée prolongée, il est recommandé de nettoyer les reins et le foie pour aider à l’élimination des mycotoxines stockées dans les organes.

Pour nettoyer le foie, des plantes comme le radis noir, le chardon mar ie, ou la chlorelle qui est riche en chlorophylle, un détoxifiant et un antifongique peuvent aider. Pour en savoir plus sur les différentes plantes pour nettoyer votre foie, lisez notre guide.

Pour les reins, un remède à base d’ortie ou de bardane peut être bénéfique. Veillez à boire beaucoup d’eau chaque jour (environ 2 litres) et à la consommer avec de l’eau filtrée pour éviter toute autre substance toxique.

Il est important de savoir que si vous recherchez une herbe qui peut vous aider à détoxifier votre foie et à nettoyer naturellement les reins, le pissenlit est un excellent choix.

4. Guérison des intestins, réduction de leur perméabilité et retour à un microbiote équilibré.

En cas de candidose chronique, il est évident que la santé digestive n’est généralement pas aussi bonne qu’elle pourrait l’être et, dans la majorité des cas, elle est affectée par la perméabilité, également connue sous le nom d’intestin perméable.

Le leaky gut, qu’est-ce que c’est exactement ?

Chez une personne en bonne santé, la muqueuse qui protège l’intérieur de l’intestin crée un isolant qui permet le passage des nutriments essentiels dont notre corps a besoin (vitamines, minéraux, glucides, hormones, acides aminés, etc.) tout en empêchant les particules nocives de pénétrer dans la circulation sanguine. Ces particules nocives comprennent les bactéries et les virus pathogènes ainsi que les macromolécules, comme le gluten. La muqueuse agit comme un filtre pour nous protéger des menaces extérieures [39La muqueuse est un bouclier contre les agressions extérieures [39.

Mais, lorsque l’on a une mauvaise alimentation et un mauvais mode de vie, les jonctions qui maintiennent la muqueuse intestinale commencent à se rompre et permettent le passage de substances entre les cellules. L’intestin est alors un véritable « tamis » et ne remplit pas sa fonction de barrière-protection.

La porosité intestinale permet le passage de contaminants, dont le mycélium de Candida albicans qui favorise la dispersion des mycotoxines dans l’organisme. Cela pourrait être à l’origine de diverses maladies, notamment la maladie cœliaque et les maladies auto-immunes IBS troubles cutanés, allergies respiratoires (psoriasis et eczéma, vitiligo et autres. ), maladies neurodégénératives, tendinites, etc. [39].

Remèdes naturels pour reconstruire le tractus intestinal

Si vous avez lu l’article jusqu’à présent, la majorité des suggestions données ci-dessus vous aideront à prendre soin de votre tube digestif. En particulier, un régime anti-candidose qui permet également à vos intestins de recevoir les bons nutriments pour aider à sa régénération et la consommation de probiotiques qui permettront aux bonnes bactéries d’établir elles-mêmes la flore de vos intestins et de combattre la dysbiose [40].

Parallèlement à ces suggestions vitales, il est recommandé de consommer une dose d’oméga-3 et de l-glutamine.

La glutamine restaure les jonctions serrées de l’intestin (reconstruction de la barrière intestinale) [41 42, 41[41, 42]. De plus, les oméga-3 augmentent la diversité de la flore intestinale, ils contrecarrent également l’inflammation provoquée par les graisses saturées [43 44, 43[43, 44].

Où pouvez-vous acheter ces produits ?

Emballage de glutamine : boite et carton d'emballage sur fond blanc.>Si vous cherchez à trouver un probiotique de qualité, voici un produit fantastique à rechercher. Il contient les souches qui se sont avérées efficaces contre le candida, notamment L. Plantarum, L. Acidophilus et L. Rhamnosus.

Si vous recherchez une glutamine de haute qualité, c’est un produit de premier ordre à consulter.

Si vous recherchez des oméga-3 de haute qualité, ce produit est un vendeur fantastique.

Il est important d’être conscient de Nous vous recommandons de suivre ce régime pendant 3 mois, tout en améliorant vos habitudes de vie. Vous constaterez une amélioration positive de votre digestion, de votre vitalité et de votre santé générale. La combinaison de trois produits vous permet de rétablir facilement et efficacement l’équilibre de votre microbiote intestinal (flore intestinale).

Consultez notre guide pour en savoir plus sur les remèdes naturels pour réparer votre tractus intestinal.

5. Limitez la quantité de stress

« Réduire le stress » est un terme que l’on entend partout, et que nous connaissons tous ; cependant, il n’est pas aussi facile à appliquer. Pourtant, le stress que nous imposons chaque jour à notre corps affecte notre santé en perturbant le processus biologique de notre organisme.

Femme stressée au travail. Elle se tient le front, assise devant son travail à accomplir.Oui. Le stress chronique ne peut que rendre la situation plus difficile lorsque la candidose est en cause. Des études ont révélé que les facteurs psychosociaux, en particulier le stress, sont les principaux facteurs à l’origine de la vulvovaginite à Candida albicans [4545].

Des recherches ont également révélé que la fatigue chronique liée au stress peut entraver la protection immunitaire et/ou déclencher des troubles du système immunitaire [46, c’est-à-dire altérer notre système immunitaire.

En outre, il a été découvert que l’exposition au stress entraîne des changements dans l’interaction entre le cerveau et l’intestin (« axe cerveau-intestin »), ce qui finit par créer le développement d’une grande variété de troubles gastro-intestinaux, dont les MICI, les maladies inflammatoires de l’intestin (MII) et le SII, ou syndrome de l’intestin irritable (SII) et divers troubles digestifs, notamment une augmentation de la perméabilité intestinale [47].

Quels sont les meilleurs moyens de réduire le stress ?

Il est essentiel d’éliminer les causes du stress afin de pouvoir vivre une vie plus facile, et plus proche de la nature aussi souvent que possible. Nous nous éloignons des personnes toxiques et créons un environnement de bien-être à la maison. Nous n’avons pas peur de faire passer nos besoins essentiels avant tous les autres (alimentation saine et sommeil dans une position confortable, exercice physique, etc. ) pour nous satisfaire et refuser de faire quelque chose pour les autres lorsque nous n’en avons pas envie.

Pour aider à réduire le stress naturellement, n’hésitez pas à essayer des exercices de respiration comme la cohérence cardiaque (3 fois par jour) ou à faire de la méditation qui vous aide à revenir au présent. Voici une courte vidéo pour améliorer votre cohérence cardiaque :

Cette vidéo vous a plu ? Rejoignez notre chaîne YouTube !

Cependant, nous pouvons nous aider nous-mêmes en utilisant des plantes pour faire des cures ponctuelles lorsque nous nous sentons le plus stressé et que nous avons besoin d’un regain d’énergie. Pour cela, nous recommandons les plantes adaptogènes qui combattent le stress comme la rhodiola, le ginseng ou l’ashwagandha, et les fleurs de reishi, ou d’ashwagandha comme la mélisse, la valériane, la passiflore et la camomille, qui apaisent les tensions grâce à leur profil nutritionnel.

Compléments alimentaires naturels ou autres, ou solutions pour la candidose

Pour stopper les candidoses buccales, vaginales ou vaginales D’autres remèdes naturels sont fréquemment évoqués. L’un d’eux est le bicarbonate de sou de qui est généralement utilisé comme agent antifongique et antibactérien naturel. Des recherches récentes sur le sujet ont confirmé son efficacité. Par conséquent, le bicarbonate de soude pourrait être bénéfique dans la lutte contre Candida albicans [48 49L’étude a confirmé l’efficacité du bicarbonate de soude contre Candida albicans [48, 49.

Par ailleurs, des effets anticandidiens prometteurs ont été observés à partir d’extraits de resvératrol [50] et d’hydraste du Canada (Hydrastis canadensis L.) [50].