blackfriday

Black Friday en France : les raisons d’un tel succès

Le Black Friday ou «vendredi noir» en français est originaire des États-Unis. Il a lieu le lendemain de la fête religieuse de Thanksgiving. Cette dernière se déroulant le quatrième jeudi du mois de novembre, le vendredi donne l’occasion d’un long week-end et marque le début des achats de Noël.

Avec le développement du e-commerce, le concept Black Friday s’est rapidement répandu dans le monde et particulièrement en France où sa popularité est grandissante.

La pratique du Black Friday en France dure déjà depuis plus d’une décennie

Le phénomène du Black Friday a commencé en France dans les années 2010. Le Black Friday a lieu chaque dernier vendredi du mois de novembre. L’event était très peu suivi pendant les premières éditions. Mais à partir de 2014 on a noté un intérêt croissant de la part des consommateurs pour cette période de promotion.

Par ailleurs, le nombre de commerçants qui y participent est devenu plus en plus élevé, qu’il s’agisse de boutiques en lignes ou de boutiques physiques.

On note enfin, même un allongement de la durée de l’événement qui ne se limite plus à une journée, mais à plusieurs jours.

Le Black Friday est de plus en plus long

Pour les commerçants, le Black Friday n’est plus seulement une journée ou un week-end de promotion, mais l’occasion de casser les prix pendant une plus longue période.

Plusieurs enseignes commencent les promotions dès le début du mois de novembre, continuant jusqu’à la fin du mois.

En 2021 par exemple, Amazon a commencé l’opération Black Friday le 8 novembre. Manifestement, les annonces Black Friday en France s’apparentent maintenant plutot à un « Black Novembre ».

Le chiffre d’affaires enregistré pendant le black Friday a explosé en quelques années seulement

Sur les sites de e-commerce qui misent sur le Black Friday, le volume des affaires a progressé de 500% en 7 ans. Ceci tient en fait d’une stratégie bien pensée des commerçants pour encourager la consommation. Ils cassent les prix et demandent au consommateur de se dépêcher pour profiter des bonnes affaires avant la fin de la période.

Cette méthode a permis d’augmenter les ventes. En outre, l’allongement de la période du Black Friday a modifié les habitudes des consommateurs qui commencent désormais leurs achats de noël un peu plus tôt : c’est-à-dire en novembre.

La rentabilité est au rendez-vous

A la différence des soldes, le Black Friday est rentable. En effet, les soldes sont faites pour écouler les invendus, avec la possibilité de vendre à perte. Les soldes font faire du chiffre aux commerçants, mais pas forcément des marges.

A l’inverse, les commerces misent sur le grand volume de ventes lors du Black Friday.

Étant donné qu’ils ne peuvent vendre à perte, ils font des promotions sur des produits de leurs choix, bien sélectionnés à l’avance. En commandant de gros volumes, le magasin obtient des ristournes considérables de ses fournisseurs, ce qui lui permet de casser les prix sur des articles bien définis.

Finalement, autant les consommateurs que les commerçants font de bonnes affaires pendant le Black Friday.