Bain dérivatif : les bienfaits et les effets !

Si, à première vue, le terme « bain dérivant » ne semble pas très attrayant, il fait néanmoins référence à une technique ancienne qui présente de nombreux avantages. Ses bienfaits sont si essentiels qu’il est possible de la qualifier de technique adaptogène. Acné, cellulite et perte de poids, harmonie des silhouettes, perte de cheveux blancs, beauté de la peau, atténuation des rides… Comme vous pouvez le constater, les raisons de s’y adonner ne manquent pas. Pendant longtemps, les bains à remous ont été écartés ; cependant, ils attirent à nouveau l’attention.

Dans cet article, nous abordons la raison principale du bain à dérive, son impact réel sur votre corps, les avantages pour la santé, et comment profiter du bain à dérive (traditionnel ou moderne).

Goutte d'eau qui forme des vaguelettes circulaires en tombant.

Qu’est-ce que le bain dérivatif ?

Le bain dérivatif est une technique qui consiste à refroidir la zone du périnée afin de réduire la température du corps, d’améliorer la circulation des graisses brunes dans les fascias (tissus conjonctifs) et d’évacuer les déchets de l’organisme par le tube digestif.

Livres sur le bain dérivé

Pour aller encore plus loin, n’hésitez pas à acheter des livres sur le bain !

La méthode du bain dérivant Couverture du livre "La méthode : bain dérivatif, alimentation, soleil, argile" de France Guillain. Voir le livre Couverture du livre "Le bain dérivatif ou D-CoolinWay : cent ans après Louis Kuhne..." de France Guillain.Voir le livre

L’histoire du bain dérivant (bain de siège avec frictions)

Redécouvert par France Guillain, navigateur français et auteur de nombreux ouvrages sur la santé Le bain dérivant que nous utilisons aujourd’hui est issu d’une méthode mise au point au 19ème siècle : Louis Kuhne, un naturopathe hygiéniste qui a inventé la technique dite du « bain de siège à frictions ». Louis Kuhne avait conçu la théorie selon laquelle la cause des maladies était les nombreuses toxines émises par notre tube digestif en raison de la chaleur à l’intérieur de notre bas-ventre. Le bain de siège était donc pratiqué en immergeant les fesses et les organes sexuels dans de l’eau fraîche et en frottant les zones intimes pour les refroidir et faire baisser la température du tube digestif. D’après ses recherches, cela permettait une meilleure digestion. Il y avait moins de toxines qui passaient par le système digestif, ce qui évitait d’inonder les autres organes du corps. Selon Louis Kuhne, ces débordements de toxines sont la cause profonde de toutes les maladies.

Si l’approche de Louis Kuhne a été couronnée de succès et que son livre The New Science of Healing : Sans médicaments et sans opérations a été traduit en plusieurs langues Ses théories ont ensuite été révisées et soutenues par des recherches scientifiques afin de mieux comprendre leur fonctionnement. Ainsi, partant d’une observation faite par l’observateur, la théorie de Louis Kuhne a été étayée par des recherches scientifiques et affinée, notamment grâce aux efforts de France Guillain et d’Henri-Charles Geffroy, le fondateur des magasins La Vie Claire.

Le point de vue de France Guillain sur la dérive du bain.

À l’instar du réchauffement climatique, la température de notre corps n’a augmenté ces dernières années que de quelques dixièmes de degré, sur une période de plus de cinquante ans. Cela peut sembler peu. Mais ce n’est pas le cas ! L’homéostasie (équilibre dynamique qui permet de stabiliser les constantes essentielles du corps humain, comme le pH sanguin) de l’organisme est perturbée par un état que l’on peut qualifier d’inflammatoire, entraînant le développement de diverses maladies et affections que nous pouvons supporter pendant des années. Les pantalons moulants, les collants, les slims, une position assise dominante et un mode de vie assis ont pour conséquence une augmentation de la chaleur dans tout le bas-ventre ainsi que dans les régions du périnée.

Or notre structure physique va permettre à notre corps de refroidir naturellement cette région par la transpiration. En effet, notre corps est capable de maintenir la température de notre corps même dans des conditions extrêmes. Par la transpiration, notre corps se refroidit et par les frissons, le corps se réchauffe. Or, la zone du périnée n’est pas exposée à l’air libre à cette époque. La raison du bain de goutte est de refroidir la zone et la température du corps.

Notez que nous ne sommes pas les seuls à compter sur cet aspect physique pour réguler la température. Il n’est pas surprenant que tous les mammifères, même ceux qui ont une épaisse fourrure, exposent leurs parties personnelles à l’air.

Les avantages d’un bain de dérive

Résumé des avantages

Bien-être général

  • Amélioration du niveau d’énergie
  • Plus grande concentration
  • Réduction de la fatigue
  • Meilleur moral

Peau, cheveux

  • Régularise les conditions de la peau (acné, eczéma, peau sèche). …)
  • Une peau plus claire et des rides moins apparentes
  • Réduction de la chute des cheveux et aide à prévenir la perte des cheveux blancs (peut même restaurer la couleur originale des cheveux)
  • Une meilleure élasticité de la peau

Silhouette

  • Améliore la silhouette en permettant aux graisses de se répartir plus uniformément
  • Réduction de la cellulite
  • Réduction de la rétention d’eau

Système digestif

Immunité

  • Augmente la force du système immunitaire.
  • Dans la lutte contre l’herpès
  • Action anti-inflammatoire

Système hormonal

  • Les maux liés à la ménopause sont traités.
  • Il apaise l’acné hormonale.
  • Apaise les douleurs liées aux cycles menstruels.

Système urinaire

  • Le tonus du périnée est plus prononcé.
  • Meilleure continence urinaire

Dans le cas où le système ne fonctionne pas efficacement (moins de fascias fluides, plus de graisses jaunes omniprésentes) les échanges deviennent plus lents .

  • Les organes ne sont pas suffisamment alimentés en graisses saines, et leur fonctionnement est affecté.
  • L’élimination des déchets n’est pas toujours aussi efficace et s’accumule dans notre corps (surpoids et rétention d’eau double menton, acné et autres. ).

Lorsque l’on pratique le bain dérivatif, en complément d’une alimentation spécifique à l’homme (voir le livre La méthode de France Guillain), les bienfaits sont nombreux et se font sentir de l’extérieur, comme de l’intérieur.

Le bain dérivatif aide à débarrasser le corps des déchets par l’intermédiaire du tube digestif . Une sensation générale de bien-être peut être ressentie en quelques jours. Au début, il est possible d’observer l’effet inverse. Les symptômes peuvent devenir plus intenses en raison de la recirculation des toxines qui se sont accumulées au fil des ans ; cependant, cela ne s’arrête pas et les symptômes finissent par revenir à la normale. Si ce n’est pas le cas, il est crucial de consulter un médecin pour s’assurer que vous ne minimisez pas vos problèmes de santé.

L’élasticité des fascias et la circulation des graisses brunes

Qu’est-ce que les fascias ?

Les fascias ne se limitent pas à des gaines de tissu conjonctif autour des organes et des muscles ; ils constituent un réseau complet qui s’apparente au système lymphatique ou vasculaire. La fonction première des systèmes de fascias est de distribuer les graisses dans tout notre corps et d’éliminer les graisses inutilisées ou les déchets par le biais du tractus intestinal.

Pour permettre aux graisses de circuler dans les fascias du système de fascias, ceux-ci sont dotés d’une capacité de mouvement similaire au péristaltisme des intestins (vibrations qui permettent à la matière de se déplacer dans le tractus intestinal).

La fonction des graisses brunes

Les graisses brunes sont des graisses liquides issues de l’alimentation humaine, principalement végétales, qui ne sont pas dénaturées par une cuisson excessive ou une transformation industrielle. En revanche, lorsque nous consommons des aliments raffinés ou transformés qui présentent des niveaux élevés de graisses saturées et de graisses brunes, celles-ci sont remplacées par des graisses solides jaunes ou blanches, qui entravent la circulation des graisses brunes.

Les graisses brunes peuvent être acquises par une alimentation équilibrée comprenant une grande quantité d’acides gras insaturés, tels que les oméga 3 6 9. La consommation d’acides gras insaturés permet la création de nos cellules et peut avoir pour conséquence qu’ils ont une action anti-inflammatoire (lorsque les proportions sont respectées). Les acides gras sont les précurseurs des hormones anti-inflammatoires appelées prostaglandines 1, 3). Cependant, les acides gras saturés peuvent entraver la circulation des graisses saines par congélation dans l’organisme. Si les échanges ne sont pas optimaux, c’est toute l’homéostasie qui est affectée.

Boite de compléments alimentaires blanche à base d'oméga-3 avec des gélules transparentes, légèrement jaunes, devant le produit. S’ assurer de la disponibilité des oméga-3 Les compléments alimentaires sont extrêmement intéressants. Ils peuvent amplifier l’effet du bain dérivant ! Si vous vous assurez, bien sûr, d’acheter un produit de qualité. Voici un détaillant de confiance – Quality Omega 3C ‘est un article très apprécié des consommateurs en raison de sa qualité, de son efficacité et de son prix. Sans BPA, non irradié et fabriqué en France. Les oméga-3 sont liés à la vitamine E qui est un puissant antioxydant.

L’une des principales fonctions assurées par les graisses brunes est la protection de notre corps contre le froid et un apport d’énergie pour les organes et les muscles, ainsi que des acides gras de qualité pour la structure des membranes cellulaires, des précurseurs d’hormones, une fonction anti-inflammatoire…

En pratique, comment faire ?

Si vous êtes dans la nature, ce n’est pas un problème pour nous autres ! Pour tous ceux qui vivent différemment Il existe deux façons de prendre un bain dérivant.

Bain dérivant traditionnel ou manuel

Prévoyez une bassine d’eau glacée et une éponge ou un gant de toilette. Il est essentiel d’avoir chaud, alors habillez-vous correctement et n’ayez pas peur, selon la saison, de mettre vos chaussettes, de sortir votre écharpe en laine et votre gilet ! Aux toilettes, sous la douche, ou même dans la baignoire, jambes écartées et pieds écartés, frottez l’éponge sur les plis de l’aine, en laissant l’eau traverser le bassin pour atteindre le. En fonction du résultat que vous souhaitez obtenir et de la gêne que vous voulez atténuer, vous devrez répéter cette procédure souvent au cours de la journée, avec une moyenne de 20 minutes.

Il est vrai que nous vivons dans un monde dans lequel, parfois, nous n’avons pas le temps et c’est la raison pour laquelle une autre méthode a été conçue, plus passive, mais tout aussi efficace pour ceux qui n’ont pas la possibilité de suivre les règles qui sont la norme pour le bain dérivant traditionnel.

Le bain dans la dérive avec des sacs de gel

Pour ce faire, « Yokool » a conçu un sac de gel qui reproduit la fraîcheur et le rafraîchissement de la zone péri-menstruelle. Le sac doit être mis au congélateur (toujours prêt à l’emploi). Ensuite, il est placé sur vos sous-vêtements, à plat dans un sac en tissu. Il ne prend pas beaucoup de place et vous pouvez continuer à travailler sans problème.

D’autres poches de gel sont disponibles mais, en toute honnêteté, nous vous recommandons d’utiliser les poches de gel de Yokool, certes un peu plus chères, mais faites pour le bain de dérive (qualité confort, durabilité maintien sec froid). Les clients des autres poches se plaignent généralement de produits qui fonctionnent mal et qui fuient.

Vous trouverez ci-dessous les fantastiques sacs de gel dont nous parlons. Cliquez ici pour voir le produit.

Astuce Deux poches de gel suffisent pour pratiquer correctement la technique du bain dérivant. Avec deux poches, il est possible de réapprovisionner la zone pendant environ deux heures chaque jour. Avec plus de deux poches, comme l’excellent yokool 24-hour total pack, vous êtes en mesure de vivre le bain dérivant tout au long de la journée selon vos besoins en mettant les poches au congélateur juste après utilisation. En réalité, un contenant yokool reste frais pendant une moyenne de 45 minutes et une heure, selon l’utilisation et les activités de l’utilisateur.

C’est à vous de trouver votre propre méthode ! Il est important de rester à l’aise après une expérience et de ne pas se sentir fatigué ou épuisé. Dans le cas contraire, il est recommandé de limiter la durée du bain.

Quel est le meilleur moment pour prendre un bain dérivant ?

Une pratique régulière du bain dérivant peut donner des résultats durables. Comme beaucoup d’entre nous portent régulièrement des vêtements (souvent serrés) et passent trop de temps en activité (assis), il est recommandé de pratiquer la technique du bain dérivant au moins cinq jours par semaine.

Contre-indications à l’utilisation du bain dérivant

Comme le dit France Guillain, il y a autant de raisons d’éviter la pratique du bain mouvant que de se promener nu dans la nature !

Mais, quelques règles sont à respecter :

  • Le bain dérivant ne doit pas être recommandé pour les grossesses présentant un risque élevé de fausse couche ou les fausses couches multiples médicalement assistées par FIV, les grossesses alitées, etc.
  • Les personnes fatiguées et affaiblies par une maladie, très faibles et léthargiques ne doivent pas participer au bain dérivant car elles risquent de voir leur vitalité diminuer davantage (longue maladie lésionnelle, fin de phases…) ;
  • Les patients qui ont subi une opération avec un « corps étranger » (implant ou stent botox) doivent attendre six mois avant de prendre un bain dérivant.

Opinions et témoignages

Contactez-nous dès aujourd’hui pour nous faire part de votre avis ou de votre témoignage sur le bain dérivant ! Quels sont les avantages dont vous bénéficiez ? De nombreuses personnes recherchent des témoignages authentiques sur le bain dérivant avant de s’y lancer. Merci de partager votre expérience !