Quels sont les avantages et inconvénients d’une SARL ?

De nombreux entrepreneurs, jeunes ou moins jeunes, décident de se lancer dans le domaine professionnel en créant leur propre entreprise. Cette démarche s’est démocratisée avec le temps, ce qui a permis l’émergence d’un grand nombre de jeunes entreprises qui créent des postes de travail et aident dans l’absorption du chômage en France. 

Nous allons voir, dans l’article suivant, une forme juridique précise des entreprises, qui est la SARL, ou société à responsabilité limitée, afin de démontrer ses avantages pour les entrepreneurs, mais aussi pour les travailleurs. De plus, nous ferons le point sur ses inconvénients pour vous donner une idée générale avant de vous lancer.

Qu’est-ce qu’une SARL ?

La SARL est une forme juridique d’entreprise commerciale aux côtés de l’EURL, la SA ou encore la SAS. Les sociétés à responsabilité limitée sont la forme la plus appréciée par les jeunes créateurs d’entreprises, car cette forme a plusieurs avantages pour le ou les créateurs, mais aussi pour les salariés de l’entreprise, facilitant ainsi sa création et sa gestion. La création d’une SARL est l’une des démarches les plus faciles à réaliser, en plus de se faire de manière très rapide.

Si la SARL est spécialement appréciée par les jeunes entrepreneurs, c’est aussi car il n’est pas nécessaire d’y mettre un grand investissement pour pouvoir entamer l’activité de l’entreprise. Elle peut se faire avec une somme symbolique, à laquelle un minimum d’un euro est requis, le capital social de l’entreprise ne doit pas descendre en dessous de ce seuil pour que la demande soit acceptée par le Ministère du Commerce.avantages inconvenients sarl

De plus, les créateurs de l’entreprise sont soumis à un nombre minimum de 2 personnes, physiques ou morales ce qui fait que plusieurs entreprises familiales sont créées en SARL. Beaucoup d’activités peuvent être pratiquées à travers cette forme juridique d’entreprise, sauf quelques-unes qui sont soumises à l’exercice sous d’autres formes. Le capital social est réparti entre les associés selon leur contribution initiale.

Les avantages de la SARL

La création d’une société à responsabilité limitée offre plusieurs avantages, parmi ces avantages, on peut trouver :

  • L’encadrement spécifique prévu par la loi en ce qui concerne la responsabilité de chaque associé, afin de garantir leurs droits et préserver leur capital personnel qui ne sera pas touché en cas d’insolvabilité de l’entreprise, sauf dans quelques exceptions.
  • Chaque associé assume uniquement une responsabilité limitée au pourcentage du capital social qu’il a investi dans l’entreprise en cas de soucis de créance. Les associés ne bénéficient de cette protection dans aucune autre forme d’entreprise.
  • Le gérant de la SARL bénéficie d’un régime social spécifique, qui lui permet de limiter les sorties de trésorerie relatives au lancement d’activité, de subir des charges sociales moins importantes que les salariés et de ne pas avoir à établir de fiche de paie.
  • Il y a, dans certains cas de figure, des SARL qui sont créées par une seule personne, physique ou morale, et ceci a son lot d’avantages pour ce qui est des aides, du choix de la fiscalité imposée, mais aussi du bénéfice du statut conjoint, même sans rémunération.

Ce sont tous ces avantages et plein d’autres qui attirent les jeunes investisseurs vers ce domaine d’activité très intéressant. Seulement, nous allons voir, dans la suite, que plusieurs de ces avantages qui paraissent être une aubaine à première vue, peuvent facilement se transformer en des inconvénients qui peuvent freiner l’activité de l’organisme en début de vie.

Les inconvénients de la SARL

Ce point a une importance majeure, car avant de se lancer dans n’importe quelle activité, il est important de déterminer les éléments qui vont aider à la création et au début de l’exercice de l’activité commerciale de l’entreprise, mais aussi les points qui peuvent constituer un danger pour la pérennité de celle-ci. 

Si l’on prend, par exemple, le premier avantage, on pourra remarquer que la création est aussi délicate qu’elle est facile. Comme la loi du commerce encadre de manière très détaillée le rôle de chaque associé, il est impossible de changer quoi que ce soit en matière de clauses de gestion de l’entreprise, chacun assume une responsabilité relative à sa contribution au capital social.

De plus, le régime social adapté au gérant a, lui aussi, ses inconvénients, car une cotisation moins élevée que celle du salarié va systématiquement changer le niveau de prestation, qui est spécifique pour les gérants. Toutefois, ils ont la possibilité de souscrire eux-mêmes un contrat d’assurance sociale pour les protéger des mauvaises situations.  

Enfin, il faut savoir que pour les SARL, l’entrée d’un nouvel investisseur est extrêmement difficile et fortement déconseillée. Le capital social de l’entreprise doit être divisé proprement entre les associés et l’augmentation de ce capital doit passer par un processus assez compliqué et contraignant.