assurance-obseque

Que couvre réellement l’assurance obsèques ?

Les cas de décès sont généralement imprévisibles et surtout inéluctables. Dans ce contexte de surprise, il faut mieux prévoir que guérir. En termes clair, il faut opter pour une assurance obsèques. L’assurance obsèques n’est pas à confondre avec l’assurance vieillesse ou l’assurance au kilomètre. Plutôt, elle dispense la famille éplorée de certaines charges. Malheureusement, certaines personnes sont encore réticentes à l’idée de souscrire à une assurance obsèques parce qu’elles sont ignorantes des indemnités qui peuvent en découler. Découvrez sur cette page les charges et les dépenses que couvre réellement l’assurance obsèques.

L’importance d’une assurance obsèques

Tout homme est appelé à naître, grandir et mourir. Pour les personnes d’un âge compris entre 50 et 60 ans, c’est le moment idéal pour souscrire à une assurance obsèques. Plus l’âge avance, plus le montant à souscrire est élevé. Après l’adhésion, l’assurance obsèques dispense la famille de l’assuré des futures dépenses qui pointeront le nez après son décès. Pour l’assuré, c’est une manière de subvenir indirectement à ses propres funérailles sans pour autant causer trop de soucis à ses proches. La souscription d’une assurance obsèques est alors capitale pour le bien-être et l’épanouissement de la famille éplorée après le décès du souscripteur. Elle couvre selon le type de contrat les finances des obsèques, l’organisation des funérailles ou la protection de la famille éplorée après les funérailles.

Par ailleurs, le contrat d’assurance obsèques est régi par une mutuelle entreprise, une structure d’assurance ou un organisme d’assurance vieillesse .Pour y adhérer, les personnes âgées doivent juste se rapprocher d’une mutuelle entreprise ou d’un organisme assurance vieillesse bien compétent. La structure choisie se chargera d’accompagner l’adhérent depuis la clause du contrat d’assurance jusqu’à son décès.

L’assurance obsèques : Une aide financière destinée aux obsèques

assurance-obseque

Après le décès de l’assuré, la mutuelle entreprise n’a plus grand rôle à jouer. L’assurance obsèques se chargera d’entamer la procédure adéquate suivant le descriptif des obsèques préétablis par l’assuré avant son départ.

L’assurance obsèques destinée à l’organisation des funérailles

Ce type de contrat prend en compte le financement et l’organisation des funérailles. Dans ce cas, la famille du défunt est d’office acquittée des dépenses relatives aux funérailles de l’assuré. Juste après la mort de ce dernier, sans plus tarder, l’assurance se charge :

  • Des frais de transfert et de séjour en chambre funéraire ;
  • Du coût du cercueil ;
  • De l’habillage du corps de l’assuré ;
  • Du coût de la veillée funèbre jusqu’à l’inhumation de l’assuré.

Les différents services ci-dessus mentionnés requièrent inéluctablement l’intervention d’un opérateur funéraire. Ce contrat d’assurance obsèques implique donc l’action conjointe de l’assureur et d’un opérateur funéraire.

Le capital de l’assurance obsèques

L’assurance obsèques vieillesse permet au souscripteur de prévoir un financement pour ses obsèques. Si ce dernier ne fait  mention ni de l’organisation des funérailles ni d’une autre option, alors à sa mort, l’assureur procède d’une façon autre. Il se chargera d’interpeller, puis de reverser le capital de l’assurance obsèques au (x) bénéficiaire (s) désigné (s) par le souscripteur.

Le versement du capital au bénéficiaire se fait de plusieurs manières selon les clauses du contrat. D’une part, le capital est versé à titre onéreux au (x) bénéficiaire (s) sous présentation des factures relatives aux frais des obsèques. D’autre part, il est directement versé au (x) bénéficiaire (s) pour le règlement des frais d’obsèques. Le ou les bénéficiaire (s) peut être un parent, un proche, un opérateur funéraire ou une société de pompes funèbres ou encore un organisateur de veillée funèbre.

Par ailleurs, si le capital de l’assuré dépasse largement les frais des obsèques, alors l’excédent revient au bénéficiaire. Mais si le bénéficiaire représente une pompe funèbre, une structure ou un opérateur funéraire, alors le capital est directement transmis aux enfants du défunt ou au bénéficiaire de second rang. Le capital de l’assurance obsèques est destiné à toutes les dépenses liées à l’organisation des obsèques de l’assuré.

L’assurance obsèques : un soutien même au-delà des frontières

Les expatriés peuvent également souscrire à une assurance obsèques auprès d’une mutuelle entreprise ou d’un organisme assurance vieillesse. Dans leur cas, s’ajoute l’option de rapatriement du corps après un cas de décès. L’assurance obsèques couvre une bonne partie des dépenses liées aux obsèques de l’assuré même si son corps devrait traverser les frontières.

L’assurance obsèques et le rapatriement du corps

C’est une option de l’assurance obsèques chargé du rapatriement du corps de l’assuré dans son pays d’origine. Elle décharge la famille de l’assuré des lourdes responsabilités qu’impliquent le rapatriement, l’inhumation et la crémation du corps.

En effet, l’assureur couvre les frais de transport depuis le pays de résidence jusqu’au pays d’origine du défunt. Il se charge de remplir toutes les formalités administratives du pays résident puis du pays d’origine et couvre aussi une partie des frais de l’inhumation du défunt. L’assurance obsèques soutient indéniablement la famille éplorée, la soulage d’énormes dépenses financières et la préserve des lourdes démarches administratives.

L’inhumation des expatriés dans le pays de résidence

Si l’assuré désirait se faire inhumer dans son pays de résidence alors l’assureur met à la disposition du corps du défunt un membre de sa famille proche. Il lui assure un billet d’avion aller-retour du pays d’origine du défunt à son pays de résidence. Hormis cette merveilleuse démarche, il couvre les frais funéraires et se charge de remplir toutes les formalités administratives jusqu’à l’inhumation de l’assuré. Quelle aubaine de souscrire convenablement à une assurance obsèques, pour bénéficier de l’aide en situation de deuil !