La mouna, la brioche de Pâques de ma mamie

25 mars 2016

Pas moins de deux recettes en deux jours c’est du jamais vu!!!!
Aujourd’hui je vous propose la recette traditionnelle que ma grand-mère faisait à l’occasion de Pâques il s’agit de la recette de la mouna et j’espère qu’elle vous séduira.

La mouna

Depuis que j’ai ouvert mon blog, la recette de la mouna est une des recettes qui me tardait particulièrement de poster car c’est une brioche qui a le goût de mon enfance, préparée par ma grand-mère et que j’ai eu la chance de déguster chaque année à l’occasion de Pâques.

La mouna est une brioche à la mie assez dense contrairement à celle que l’on connaît ici en France et elle est parfumée très légèrement de fleur d’oranger, aux zestes d’agrumes et de graines d’anis.

Cette brioche que l’on appelle « mouna » nous vient tout droit d’Espagne et plus précisément de la province de Valence et d’Alicante. Lors de l’immigration en Algérie, les espagnols décidèrent de perpétuer leur coutume de Pâques dans tous les coins d’Oranie et le lundi de Pâques fut appelé « le jour de la Mona ». La mona est devenue mouna afin de devenir un peu plus « française » et perdit donc son accent espagnol.

Le week-end dernier, ma grand-mère me racontait qu’à l’époque sa mère faisait lever la pâte la nuit sous la couette (car ils n’avaient pas de chauffage) afin que la « chaleur humaine » permette à la pâte de gonfler correctement.
Aujourd’hui, heureusement nous avons des chauffages ou encore des fours qui permettent à la pâte de plutôt bien lever et d’avoir une belle mouna à l’arrivée!

Ce que j’adore dans la mouna c’est le parfum qui se dégage de la mie qui est vraiment différent de nos brioches et la fine croûte du dessus qui est absolument caractéristique et que j’adore!

Si vous me suivez un petit peu vous savez qu’en ce moment je participe à une expérience cidronomique afin d’associer diverses saveurs à toute une gamme de cidre de la gamme Val de Rance.
Le cidre que j’ai associé à ma mouna est celui que je préfère dans toute la gamme.
Il s’agit du cidre « envie de gourmandises & chocolat  » à la poire et mon dieu c’est une petite merveille. Avec une part de mouna à l’heure du goûter je peux vous dire que c’était pile poil ce qu’il fallait!

Je vous laisse maintenant découvrir cette recette qui me tenait particulièrement à cœur alors voilà j’espère vraiment qu’elle vous plaira et que vous saurez l’apprécier! A très vite et très bon week-end de Pâques à tous <3

Mouna brioche de pâques

La mouna

Par 25 mars 2016

mouna

  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Temps de cuisson : 35 minutes
  • Quantité : 2 mounas

Ingrédients

Recette

Avec cette recette vous pourrez obtenir deux belles mounas!! Si vous n'en voulez qu'une n'hésitez pas à diviser les quantités en deux.

La préparation se fait en plusieurs temps :

1 - Préparation de la pâte à brioche ---> pousse pendant 6h
2- Façonnage des mounas ----> pousse au frais toute une nuit (conseillé) ou 1 à 2h à température ambiante

Avant de commencer la préparation de la pâte à brioche : on fait infuser les graines d'anis et on prépare le levain :

  • Dans une casserole, faire chauffer le lait (arrêter avant l'ébullition)
  • Une fois que le lait est hors du feu, ajouter les graines d'anis
  • Laisser infuser (20-30 minutes)
  • Filtrer la préparation (à l'aide d'un chinois par exemple).
    Garder le lait et jeter les graines d'anis (certains conservent les graines d'anis dans la pâte mais moi je n'aime pas trop ça)
  • Dans le lait encore tiède (attention il ne doit pas dépasser 50° c'est donc important qu'il soit TIÈDE), délayer la levure fraîche
  • Ajouter 2 càs de sucre à ce mélange-Réserver
    Moi je fais ce mélange dans un verre doseur en verre (car haut et large) et le le pose sur mon radiateur (que j'active) pendant que je commence à préparer la pâte de la mouna

Préparation de la pâte à brioche :

  • Faire fondre le beurre
  • Préparer vos zestes et le jus de l'orange
  • Dans le bol de votre robot, verser la farine, le sucre, le sel, les zestes
  • Au centre verser le jus d'orange et l'eau de fleur d'oranger
  • Commencer à faire tourner le robot à petite vitesse
  • Ajouter les œufs progressivement
  • Puis le beurre fondu
  • Continuer de faire tourner le robot à petite vitesse
  • Verser progressivement le mélange préparé en amont (lait+levure+sucre)
    ATTENTION : Il est possible que vous n'ayez pas besoin de mettre tout le mélange lait+levure selon la qualité de votre farine ou de la taille de votre orange et du jus qu'elle a plus moins rendu.
    A vous de juger à vue d’œil et de doser correctement.
    Rassurez-vous, si jamais vous versez tout le mélange par mégarde il faudra rattraper en ajoutant progressivement de la farine pour avoir le rendu souhaité au fur et à mesure du pétrissage (la pâte doit se "décoller" des parois de la cuve de votre robot en fin de pétrissage)
  • Pétrir à vitesse moyenne pendant 15 bonnes minutes
  • Votre pâte doit se décoller des parois du bol de votre robot
  • Fariner légèrement un grand saladier et transvasez-y votre pâte
  • Laissez la pâte lever pendant 6h à l'abri des courants d'airs
    Pour moi c'est très simple : pendant la préparation de la pâte je fais chauffer mon four à 75°
    Lorsque j'ai fini ma pâte j'éteins mon four et je place mon saladier contenant la pâte à l'intérieur. Je ferme mon four (j'évite de faire des pizzas pendant les 6h qui vont suivre) et j'attends.

Au bout des 6h de pousse :

  • Fariner votre plan de travail
  • Dégazer la pâte en la retravaillant très rapidement
  • Faire deux boules de taille identique
  • Là vous avez le choix :
    Soit vous laissez reposer les deux boules de pâtes 1 à 2h à température ambiante recouverte d'un torchon ou dans le four éteint et fermé
    Soit vous les laissez toutes une nuit recouvertes d'un torchon au réfrigérateur.... A vous de voir selon le temps dont vous disposez 🙂
  • Préchauffer le four à 160°
  • Dorez-les à l'aide d'un jaune d’œuf
  • Faites une incision en forme de crois à l'aide d'une paire de ciseaux sur le dessus de la mouna
  • Saupoudrer de sucre perlé
  • Faire cuire 35-40 minutes à 160°
  • Déguster sans plus attendre!
Print

La mouna

Vous aimerez peut-être

36 commentaires

BoopCook 25 mars 2016 à 19:54

elle a l’air vraiment divine !

Répondre
samar 25 mars 2016 à 21:09

sublime ta brioche un doux souvenir d’enfance ! ma grand mere nous en achetait quand j’habitais la corniche oranaise un regal pour les papilles parfumes avec ces agrumes mmmm
grosse bise

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 28 mars 2016 à 12:13

Oui un vrai régal!!!! Bises

Répondre
helian 25 mars 2016 à 21:10

d’aspect la boule est belle mais la coupe laisse voir une mie de gâteau et non de brioche. A tremper dans le café

Répondre
Bulle de Champ 28 mars 2016 à 11:49

C’est normal cet aspect. La mona (je ne me résoudrai jamais à l’appeler autrement) n’est PAS une brioche comme on les connaît en France. Elle doit avoir une mie serrée. Mais son goût est incomparable et effectivement trempée dans le café au lait ou le chocolat au lait c’est une tuerie!

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 28 mars 2016 à 12:10

Oui c’est exactement ça! D’ailleurs j’en ai déjà acheté en grandes surfaces mais elles n’ont pas cette mie si caractéristiques! Et même trempée dans le thé c’est un régal 😉

Répondre
wattoote 25 mars 2016 à 22:36

mangifique cette brioche je ne connais pas ce nom de mouna belle découverte

Répondre
LadyMilonguera 25 mars 2016 à 23:03

Elle est belle comme tout ta mouna !

Répondre
mamie caillou 26 mars 2016 à 09:19

les traditions ne doivent pas se perdre c’est un vrai trésor !

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 28 mars 2016 à 12:13

Oh oui je suis vraiment d’accord avec ça!

Répondre
Assia 26 mars 2016 à 09:31

Je l’ai gouté deux fois et elles étaient très bonne et je l’ai réalisé en j’ai adoré! A poster prochainement
Bon we

Répondre
La tendresse en cuisine 26 mars 2016 à 13:12

Elle est superbement réussie, joyeuses Pâques à toi. Bisous

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 28 mars 2016 à 12:12

Merci 🙂 Joyeuses Pâques à toi aussi!

Répondre
titou 26 mars 2016 à 14:08

la brioche de mamie , l’inimitable !! ah! ce gout , cette odeur , qui nous remplie le coeur de bonheur ! … bisous bisous , TITOU…

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 28 mars 2016 à 12:12

Merci Titou!!

Répondre
lequotidiendunefille 26 mars 2016 à 15:09

Les photos sont tellement belles et cette brioche m’ouvre super bien l’appétit ♥

Répondre
Maryse & Cocotte 26 mars 2016 à 18:11

Belle et généreuse … c’est comme cela que j’aime les brioches. Ta Mouna est superbe !

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 28 mars 2016 à 12:11

Merci!!

Répondre
amour de cuisine 27 mars 2016 à 21:58

Elle est bien belle, et une belle couelur, bisous

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 28 mars 2016 à 12:10

Merci 🙂

Répondre
Bulle de Champ 28 mars 2016 à 11:59

Las monas de mi juventud ! (les monas de ma jeunesse) Oui elle est belle et certainement excellente.
J’en ai fait 4 hier et deux ont déjà disparu, englouties par mes gourmands. Dans ma famille, nous ne mettions pas d’anis. Nous forcions un peu sur la fleur d’oranger et ajoutions un peu de rhum (alcool… hic… LOL). De même : pas de sucre perlé mais des morceaux de sucre concassés au mortier. Les morceaux irréguliers lui donnent un petit air… rustique .
Parfois, j’ose une petite variante : quelques pépites de chocolat (ma petite fille en raffole) ou quelques écorces d’orange confites finement émincées… Pas mal aussi. Cependant la traditionnelle est celle qui a mes faveurs . Cordialement.

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 28 mars 2016 à 12:08

Merci pour ce message! votre variante au chocolat me tente énormément il va vraiment falloir que j’essaie!! Je pense forcer davantage sur la fleur d’oranger aussi car je l’aime très parfumée (mais pas de rhum pour moi…quoi que ça doit être tout aussi bon avec ;-))!
Merci encore pour ce partage,
Très bon lundi de Pâques à vous!

Répondre
Brigitte / Les filles à table 28 mars 2016 à 12:55

Merci pour cette jolie recette de famille !! Toutes les saveurs de l’enfance, un vrai délice !

Répondre
Madame Chouquette 29 mars 2016 à 11:17

J’adore les recettes qui ont une histoire comme ça. Merci de la partager avec nous !88

Répondre
patisserie.news 30 mars 2016 à 10:48

Cette brioche a l’air délicieuse, les photos sont superbes! très appétissant.

Répondre
Celine 1 avril 2016 à 13:12

Que de souvenirs avec ces monas…les traditionnelles monas de Pascua que faisait ma petite Mamie… Elle faisait une « variante » de la simple brioche avec un œuf dur sur le dessus de la brioche et 2 lanières de pâte croisées sur le dessus c’était très joli. Le parfum de la fleur d’oranger et cette mie si caractéristique m’ont manqué cette année., dès que j’ai un peu de temps je tente cette recette! Merci de nous l’avoir partagée 🙂

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 2 avril 2016 à 16:01

Je connais ce visuel et je confirme c’est absolument magnifique!! Très bon week-end!

Répondre
Dani 11 avril 2016 à 11:20

Bonjour
Merci pour cette bonne recette, et ces très belles photos. La brioche est extra!!
Testée et approuvée par la famille au complet!!
La prochaine fois je forcerais sur la fleur d’oranger et j’ajouterais le rhum (chez nous on en met beaucoup dans les pâtisseries et certaines viennoiseries).
Bonne journée

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 11 avril 2016 à 23:58

Merci énormément 🙂 ça me fait vraiment très plaisir!!!! Merci! Très bonne soirée à vous!

Répondre
Eliette 20 avril 2016 à 10:52

Bonjour,
ça me rappelle fortement une autre brioche qui se fait pour l’épiphanie. Dans le Quercy on appelle ça une coque, ailleurs dans le sud on appelle ça une couronne des rois. Il n’y a pas tout le temps de l’anis mais sinon c’est la même brioche avec un trou au milieux et c’est excellent. Merci pour la recette.

Répondre
valeriecorneille 18 mai 2016 à 21:27

Je viens de découvrir ton blog et il me tarde de tester la mouna qui a pour moi aussi, le goût de l’enfance, même si ma grand-mère se lamentait de ne pas la réussir comme elle la réussissait en Algérie….

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 20 mai 2016 à 16:35

il faudra me dire si c’était bon et reussi! Bon week-end 🙂

Répondre
Jennifer 20 mai 2016 à 18:33

Bonjour votre blog est superbe! Si je ne coupe pas la mouna et la laisse entière combien de temps peut elle se conserver?

Répondre
Cuisine moi un mouton
Cuisine moi un mouton 21 mai 2016 à 15:09

Bonjour, Contente que mon blog vous plaise!!
Comme toutes les brioches, pains etc je vous conseille de la conserver dans un torchon à l’abri de l’humidité et de la consommer le lendemain maximum!! Bon wee-end! A bientôt!

Répondre
Maude 7 novembre 2016 à 21:56

Bonjour,
J’ai fait la mouna ce dimanche, quel délice et la recette est très bien expliquée. La première à été mangé en famille et la deuxième a ravi mes collègues.
J’ai hate d’essayer d’autres recettes.
Merci

Répondre
Stéphanie
Stéphanie 9 novembre 2016 à 10:59

Olala décidément merci merci merci c’est vraiment adorable. En plus la recette de la mouna est une de mes recettes familiale alors ça me fait d’autant plus plaisir ! Belle journée
Stéphanie

Répondre

Laisser un commentaire